Le français n'est pas votre langue maternelle ? Mes nouvelles gratuites sont à présent également proposées en traduction automatique dans d'autres langues. Choisissez la vôtre ci-dessus ;-)
Quelques nouvelles courtes pour vous évader grâce à http://www.sethmessenger.fr
#Science-Fiction #Fantastique #Anticipation. Mais pas que..
Nouvelles
Plus ?
Inscrivez-vous !
Citations de Christophe André
« Les états d’âme sont le cœur battant de notre lien au monde Ce n’est pas parce que c’est impalpable que ça n’existe pas. Ce n’est pas parce que c’est subtil que ça ne fait pas mal. Ce n’est pas parce que c’est compliqué que c’est impossible à comprendre. Ce n’est pas parce que les états d’âme sont tout ça à la fois, et qu’ils se dérobent à nous, que nous allons renoncer à les poursuivre. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Mes états d’âme, c’est quoi ? C’est tout ce dont je prends conscience lorsque je m’extrais de mes automatismes du quotidien, lorsque je sors de l’« agir », et me laisse aller à observer ce qui se passe en moi. Le problème, c’est pour les observer : c’est que ça bouge tout le temps, un état d’âme, et c’est pour ça sans doute qu’on dit « les » états d’âme. On parle en anglais de stream of affects : courant, flot d’affects. Les états d’âme, c’est l’écho en moi de ce que je suis en train de vivre, ou de ce que j’ai vécu, ou ce que je n’ai pas vécu mais que j’aurais aimé vivre, ou ce que j’espère vivre. C’est aussi tout ce qui continue de tourner dans ma tête après que je me suis dit : c’est bon, stop, arrête, n’y pense plus. Bref, les états d’âme, c’est tout un monde. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Selon une métaphore classique en psychothérapie humaniste, il s’agit d’être l’échiquier plutôt que les pièces : ne pas chercher à jouer les noirs contre les blancs, le positif contre le négatif. Mais comprendre que les deux nous sont utiles. Et que, sans les deux, il n’y a pas de partie, donc pas d’intérêt. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Au lieu de faire tout ce qu’il faut pour aller mal, sors marcher pendant une heure ; si ça ne s’arrange pas, ça ne pourra pas être pire que continuer tes ruminations… »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Si nous ne comprenons pas nos états d’âme, nous serons ballottés et malmenés par eux. Nous réagirons, sous leur emprise, comme des enfants. Au lieu d’être une richesse, ils seront une entrave ; au lieu de nous aider, ils vont nous embrouiller. Ce qu’on appelle maturité repose, bien plus que sur nos compétences intellectuelles, sur cette dimension émotionnelle, cette capacité à percevoir et pacifier nos mouvements intérieurs. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« D’accord, petit humain, tes émotions te pousseront à naturellement avoir peur et à être triste, mais tu seras sauvé par tes états d’âme (si tu travailles bien sur eux…) ! »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Les événements de vie et situations défavorables induisent davantage d’états d’âme négatifs que leurs équivalents favorables n’induisent d’états d’âme positifs : nous nous agaçons du chauffe-eau en panne, mais nous ne nous réjouissons pas d’avoir tous les matins notre eau chaude. Eh bien, nous devrions le faire à titre d’exercice de lucidité et de bonheur ! Là encore, de nombreux travaux valident l’existence du phénomène. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Enfin, les états d’âme négatifs nous poussent à un « traitement de l’information » plutôt lent, prudent, attentif, minutieux, dit « procédural » dans le jargon des scientifiques : pas à pas et pas trop vite, comme si on marchait sur un terrain miné ! Ils nous donnent l’impression que le temps qui passe est plus long41. Tandis que les états d’âme positifs nous amènent à une approche du monde environnant plutôt rapide, globale et intuitive, dite « heuristique » : on gambade psychologiquement. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Ruminer, c’est « se focaliser, de manière répétée, circulaire, stérile, sur les causes, les significations et les conséquences de nos problèmes, de notre situation, de notre état81 ». On utilise aussi en anglais le terme de brooding : « couver ». Effectivement, dans la rumination, on reste inactif, assis sur ses problèmes que l’on garde bien au chaud, sous soi, en les faisant croître… »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« En général, les ruminations sont autocentrées. Et c’est un de leurs nombreux problèmes : elles facilitent l’enfermement sur soi, et donc nous empêchent de bénéficier ou d’écouter l’avis et l’expérience des autres, qui pourraient nous aider à en sortir. Plus on aborde un problème en se focalisant sur soi (« toujours à moi que ça arrive, que vais-je devenir, personne ne peut comprendre, personne ne peut m’aider… »), plus les dégâts en termes d’induction d’états d’âme négatifs sont massifs85. Réfléchir avec les yeux et l’expérience des autres, leur demander aide et avis, tout cela va alléger le poids émotionnel de la réflexion sur nos problèmes. Sinon il ne s’agit pas de réflexion ! »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Et puis, l’exercice de l’introspection, c’est comme prendre le temps d’accorder son instrument de musique, pour mieux en jouer ensuite. Combien d’entre nous prennent soin de réaccorder régulièrement leur âme ? »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Le ressentiment sous toutes ses formes est étroitement lié à l’inaptitude au bonheur. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« La vidange émotionnelle et la catharsis, ça ne marche pas… »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Nous avons à accepter la possibilité du drame, la proximité du tragique dans nos vies. Et vivre malgré cela : c’est la sagesse. Au lieu de ne plus vivre à cause de cela : c’est l’anxiété. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Se connaître, c’est souvent se décevoir, certes. Mais ce n’est une raison ni pour se dévaloriser ni pour se fuir. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« La mise par écrit nous force à sortir du flou. Elle nettoie aussi nos éventuelles illusions : au moment du passage à l’écrit, beaucoup d’idées qui nous paraissaient géniales tant qu’elles étaient dans notre tête s’avèrent banales une fois couchées sur le papier ; beaucoup d’inspirations qui semblaient prometteuses se révèlent surtout vagues. Le journal intime est souvent un bel antidote à la paresse intellectuelle et à la boursouflure de l’ego : il nous force à travailler, à réfléchir. À trier aussi, car tout n’est pas forcément merveilleux, dans le grand tumulte de nos états d’âme. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Donc dans votre journal intime, décrivez bien ce qui s’est passé, avant de (et parfois au lieu de) vouloir mettre à plat les causes ; le pourquoi, ce sera pour plus tard, lorsque l’activation émotionnelle sera retombée… »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Être parmi les choses et auprès des gens », puis « faire de toutes choses une bénédiction ». Notre travail sur les états d’âme n’aspire pas à autre chose. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Tout d’abord, l’efficacité de la writing cure souligne une évidence : pour digérer une expérience douloureuse, il faut d’abord la reconnaître et l’accepter, pour pouvoir ensuite la raconter ou l’écrire… C’est pourquoi le déni et la « rétention émotionnelle » ont un coût si élevé en termes de dégâts sur la santé, physique ou morale. Ensuite, la mise en mots et en récit permet d’augmenter la cohérence d’événements et d’états d’âme qui sans cela auraient un goût d’inachevé. Et l’inachevé est psychotoxique, peu d’entre nous sont capables de se sentir bien avec des dossiers émotionnels refermés « non rangés » (cf. l’effet Zeigarnik dont nous avons parlé précédemment). D’ailleurs, les études qui comparent le fait de parler, d’écrire ou de simplement réfléchir à des expériences de vie douloureuses montrent clairement que l’écriture et la discussion font toutes deux bien mieux que la réflexion solitaire. Pourquoi la « simple » réflexion est-elle souvent si peu utile ? Parce qu’elle dérape très vite vers de la rumination ! Alors qu’il est bien plus difficile de ruminer par écrit : l’absurdité et la toxicité du mécanisme nous sauteraient aux yeux, alors que nous le tolérons dans notre esprit… »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Folie de la colère, sagesse de la douceur : quelques efforts utiles. Supprimer colère et ressentiment ? Hum… Il semble plus raisonnable : 1) de considérer que leur survenue est inévitable dans toute vie sociale, à moins d’être très doué ou de vivre hors du monde, 2) qu’il est possible d’apprendre à les réguler plutôt que d’espérer ne pas les ressentir, 3) que la première compétence en la matière est d’accepter de voir que derrière chacun de nos ressentiments il y a de la souffrance, et 4) d’avoir envie de moins souffrir… »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Dans son ouvrage De la colère, le philosophe stoïcien Sénèque répond à l’objection : « “Mais contre les ennemis, dit-on, la colère est nécessaire.” Jamais elle ne l’est moins : à la guerre, les mouvements ne doivent pas être déréglés, mais ordonnés et dociles. […] Le gladiateur aussi, c’est l’art qui le protège, c’est la colère qui l’expose. » On agit toujours mieux apaisé qu’énervé. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« La pensée dépressive et, dans une moindre mesure, la pensée triste sont comme des paroles abusives que l’on se tient en permanence à propos de soi et du monde. Comme un murmure constant que l’on n’écoute plus mais que l’on accueille inconsciemment, et qui tout doucement nous attriste, nous inquiète, nous dévalorise. Parmi les efforts pour ne pas se faire totalement piéger, l’un des plus importants consiste donc à prêter une attention particulière aux mots : par exemple en définissant exactement ce qu’ils veulent dire. En thérapie, si une patiente dit qu’elle ne se sent pas à la hauteur dans son travail, ou en tant que mère, voici ce que dira le thérapeute : « Vous me dites que vous vous sentez une mauvaise mère. Je n’en sais rien personnellement, mais j’aimerais que vous me précisiez : c’est quoi une mauvaise mère ? Que fait-elle ? Que ne fait-elle pas ? Qu’est-ce qui s’applique alors dans votre cas ? » L’idée est de ne plus laisser passer des jugements partiaux déguisés en constats neutres. Et de toujours ramener le patient du jugement général aux faits précis. Pour que peu à peu la patiente devienne vigilante avec elle-même : « Je me sens mauvaise mère lorsque mes enfants pleurent le soir et ont des angoisses. Mais je ne suis pas une mauvaise mère : simplement, en ce moment, je suis moins disponible pour eux, et ils le sentent. C’est ça le problème, et c’est ça dont il faut que je m’occupe. Au lieu de me harceler et de me juger négativement. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Enfin, selon certains chercheurs, la diminution des sucres rapides dans l’alimentation pourrait favoriser la diminution des symptômes dépressifs. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Ainsi, un effort habité est plus agréable et plus efficace qu’un effort vide de sens. C’est l’histoire des tailleurs de pierre, que l’on attribue souvent à Charles Péguy : au Moyen Âge, trois hommes cassent des pierres. Le premier a l’air malheureux et répond au passant qui l’interroge : « Je ne sais rien faire d’autre que ce dur métier. » Le deuxième a l’air indifférent, et dit : « Je fais mon travail pour nourrir ma famille. » Le troisième sourit en répondant : « Je participe à la construction d’une cathédrale. » Si nos modernes études disent vrai, il a dû vivre un peu plus vieux et un peu plus heureux que ses collègues… »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Vivre : souffrir. Âmes inquiètes, cœurs tristes, prisons et usures des ressentiments. Désespoirs. Ne plus se débattre, inlassablement apprendre à laisser passer la vague, comme un nageur pas encore noyé. Accepter la souffrance, l’accueillir, oui l’accueillir, et l’observer : il y a toujours quelque part une issue de secours. Tiens bon, tiens bon, respire dans ta tête, et surtout garde les yeux ouverts. La voilà, la sortie… »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« La douleur pousse spontanément à se couper du monde et à se focaliser sur soi, ce qui laisse encore plus de place dans notre esprit pour la souffrance. Et la souffrance devient peu à peu une rumination de la douleur, un inlassable retour vers elle. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Une douleur est toujours de trop. Et tout ce qui permet d’éviter la douleur doit être fait, chaque fois que c’est possible : enlever le caillou de la chaussure, prendre un antalgique pour la rage de dents, de la morphine pour les métastases. La douleur n’a pas à être supportée si elle peut être solutionnée : atténuée ou mieux, supprimée. La douleur ne grandit pas, elle abaisse. Elle n’enrichit pas, elle rétrécit et appauvrit. Elle est une aliénation au monde qui nous entoure, elle nous emprisonne en nous-mêmes. Lutter contre la douleur consomme toute notre énergie. Nous aurions mieux à faire. La douleur démolit, fragilise au lieu de renforcer. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Lorsque nous sommes anxieux, le monde n’est plus composé que de « missions à accomplir ». Du coup, vivre, tout simplement, devient un souci… »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« L’histoire légendaire du jeune prince Siddartha Gautama nous raconte comment, échappant à l’existence dorée qui était la sienne dans le palais de son père, il découvrit au cours de quatre célèbres voyages la réalité de la condition humaine, rencontrant d’abord un homme âgé (nous allons vieillir), un malade (nous allons souffrir), un mort (nous allons mourir), puis un moine (nous pouvons agir). Après toute une vie d’aventures et de réflexion, celui qui était entre-temps devenu un bouddha (mot sanscrit qui signifie « éveillé ») énonça ses célèbres « Quatre Nobles Vérités » : 1) la souffrance existe, 2) la souffrance peut surgir, 3) la souffrance peut cesser, 4) il existe une voie conduisant à la cessation de la souffrance. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Il s’agit de partir inlassablement de ce qui est, pas de ce qui devrait être. Non pas « je ne devrais pas souffrir autant, pourquoi, pourquoi ? », mais « cette souffrance est là. Je dois l’accepter. Puis, agir pour la limiter, la délayer, la dissoudre dans ma vie. Mais pour cela il me faut recommencer à vivre et non rester bloqué sur elle ». Regarder autour de soi, et se remettre en mouvement… »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Préoccupés. J’aime bien ce terme : être pré-occupé, c’est avoir l’esprit déjà encombré à l’avance, occupé par des soucis. Du coup, il n’y aura pas de place pour ce qu’on a à vivre, pas de place pour d’autres états d’âme, comme par exemple les bonheurs du quotidien. Ou une place limitée, ou contaminée, comme le notait Pessoa : Dans mon cœur règne une paix angoissée. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Pourquoi sommes-nous si inquiets ? Est-ce dû à notre long passé de proies ? Cela ne fait pas si longtemps que nous avons pris le pouvoir sur la planète en tant qu’espèce animale. Lorsque ce n’était pas nous qui mangions les autres animaux, mais eux (ou quelques-uns d’entre eux) qui se nourrissaient de nous, notre capacité à l’inquiétude était alors un gage de survie : faire attention permettait de vivre plus vieux, donc de faire plus d’enfants, à qui on apprenait d’ailleurs à bien faire attention eux aussi. Et les « pas-assez-inquiets » disparaissaient ; au moins le faisaient-ils joyeusement… C’est pour cela, disent les psychologues évolutionnistes, qu’il y a tant d’aptitudes à l’anxiété chez les humains : nous sommes les descendants d’ancêtres qui survécurent grâce à l’inquiétude. Toutefois, au-delà de nos gènes, il y a notre cerveau et notre intelligence. Nous sommes capables d’anticiper à long terme, ce qui a sans doute rendu de grands services à notre espèce (penser à faire des stocks de provisions, imaginer par où pourraient arriver les ennemis, etc.). Mais cette fonction d’anticipation, qui a pris naissance dans le désir de prévoir d’où pouvaient arriver les ennuis, contient en elle la capacité de dérapage dans une suranticipation : le souci. Ce phénomène de bascule est d’ailleurs repérable en neuro-imagerie : des zones cérébrales différentes sont sollicitées au moment où on quitte l’anticipation simple (état d’âme sans trop de charge émotionnelle, et avec un sentiment de contrôle possible) pour aller vers le souci et l’inquiétude. Les animaux anticipent, eux aussi, mais à plus court terme, par rapport à leur futur immédiat, ils restent dans le « futur du présent ». Les humains sont capables d’extensions temporelles bien plus virtuelles : ils peuvent se projeter dans le futur lointain. C’est la formule « et si… ? », tellement caractéristique des états d’âme liés à l’anxiété. Et si c’était la fin du monde ? Et si plus personne ne m’aimait ? Et si je perdais mon travail ? Et si je ratais mon train ? Et si j’arrivais en retard à la séance de cinéma ? »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Adopter une attitude intéressée et respectueuse envers les inquiétudes de nos patients leur permet à eux aussi d’adopter cette attitude, sans raideur. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Revenir dans le vrai monde et se débarrasser d’un certain nombre d’illusions… Illusion 1 : Il est possible de tout contrôler, en se donnant un peu de mal. Réalité : Non, on ne peut tout contrôler. Illusion 2 : En s’y prenant bien, on devrait pouvoir éviter les problèmes. Réalité : Non, les problèmes font partie de la vie. Illusion 3 : L’incertitude ne peut déboucher que sur du danger. Réalité : Non, beaucoup de choses incertaines se résolvent d’elles-mêmes. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Dans l’anticipation inquiète, on commet en quelque sorte une erreur de conjugaison : on confond de bonne foi le conditionnel avec le futur… »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Nous ne nous contentons pas de faire des prédictions, mais nous y adhérons ensuite. L’enchaînement a été bien étudié par les psychothérapeutes cognitivistes : 1) on produit en permanence des hypothèses sur les dangers éventuels à venir, 2) on prend l’hypothèse pour une certitude, 3) on réagit comme si elle était la réalité. Dans le corps et le cerveau de l’anxieux, il n’y a pas de différence entre penser à un problème et l’avoir. Si je me mets à penser à ma mort, peu à peu mon corps et mon esprit vont réagir comme si je devais mourir prochainement. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Voici donc la sainte trinité des anxieux : 1) le monde est plein de dangers et de menaces, 2) je suis fragile, et ceux que j’aime sont fragiles, 3) on peut survivre, ou augmenter ses chances de survie, à la seule condition de prendre toutes les précautions adéquates. Ne pas le faire est de l’inconscience. Cette perception d’un monde dangereux implique logiquement un désir extrême d’éviter le moindre risque (c’est comme de travailler dans un labo de bactériologie : on n’y plaisante pas avec l’hygiène157). Bien sûr, les bases de ce credo ne sont pas absurdes et comportent une part de vérité, mais une part seulement. Et si elles aident à la survie, elles n’aident pas à la qualité de vie. Nous allons donc avoir à les moduler : 1) c’est vrai, le monde est dangereux, mais surtout à certains moments et à certains endroits ; il y en a d’autres où nous pouvons nous sentir en sécurité, 2) c’est vrai que nous sommes fragiles, et prendre quelques précautions n’est pas inutile ; mais pas au point de prendre toutes les précautions possibles, et de vivre sous cloche, 3) c’est vrai que faire attention augmente nos chances de survie ; inutile cependant de transformer cela en obsession qui altérerait alors notre qualité de vie, en nous faisant survivre longuement, mais enfermés dans la cage de l’hyperprotection. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« C’est un banquier anxieux qui téléphone à son associé : « Allô ? Bon, voici les nouvelles de nos affaires : c’est simple, c’est la catastrophe ! Je n’ai pas le temps de t’en parler tout de suite. Commence à te faire du souci, j’arrive… »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Juste comprendre que nous ne sommes pas tout-puissants. Que le désordre et l’incertitude sont inhérents au monde vivant et mobile auquel nous appartenons. Que si on n’apprend pas à les tolérer, on va avoir une existence drôlement fatigante. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« J’ai une bonne nouvelle : le monde sans souci dont vous rêvez existe. Et une mauvaise : ça s’appelle le paradis et ce n’est pas pour tout de suite. En attendant, on va essayer de s’arranger avec ce monde-ci, qui s’appelle la Vie… »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Mieux vaut tout de même augmenter sa tolérance à l’incertitude ! Comment s’entraîner ? En cessant par exemple de se surprotéger, de surplanifier. On peut ainsi partir avec son conjoint en week-end sans avoir planifié où on irait dormir. Ou organiser une soirée avec des amis sans avoir préparé le repas à l’avance. Ou laisser son conjoint faire les courses à notre place (si c’est nous qui les faisons habituellement). Bien sûr, ça ne sera peut-être pas aussi bien que si nous avions tout verrouillé comme d’habitude. Et alors ? Est-ce si grave ? Ne sommes-nous pas en train de nous entraîner à supporter l’incertitude et l’imperfection ? Comment les supporter si on ne s’y confronte jamais ? »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Apprendre à accepter les problèmes Sous l’emprise de l’anxiété, on en viendrait presque à considérer que ce n’est pas normal qu’ils existent ! Qu’ils sont forcément la preuve d’une incompétence (de soi ou des autres) ou d’une anomalie. D’où une attitude négative et un perfectionnisme anxieux : plus je suis soumis à des états d’âme négatifs, plus je vais percevoir tout problème comme une menace et non comme une demande, une difficulté plus ou moins normale, en tout cas à résoudre. L’existence même du problème est considérée comme anormale. Sans doute en raison d’un certain pessimisme et de doutes dans la capacité à le régler (l’estime de soi défaillante est évidemment une source d’états d’âme anxieux). Mais l’ennui, c’est qu’alors le souci est centré sur le problème (car on se dit que ce n’est pas normal, on ne l’accepte pas), pas sur la solution (car pour accéder à la recherche de solution, il faut bien avoir accepté le problème et son existence). Ce que reconnaissent les patients qui ont pu faire des progrès : « Rumination n’est pas solution », « J’étais toujours soucieux, mais pas toujours efficace », « Je pensais tout le temps aux problèmes, mais mal ». »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Admettre vraiment que l’adversité existe. Et lui faire une place dans notre vie. Accepter que les problèmes existent, et les considérer seulement pour ce qu’ils sont : des problèmes à régler, pas des drames inacceptables et menaçants. Un pneu crevé, des vacances ratées, un enfant qui redouble : ce sont des problèmes d’être vivant et actif, pas des drames. Je me souviens un jour, lors d’un voyage, avoir entendu un pilote d’avion offrir un petit cours de philosophie à ses passagers lors d’un retard d’une heure : « Bonjour mesdames, messieurs, c’est votre commandant de bord qui vous parle. Le retard est dû à l’appareil précédent qui avait des problèmes et que nous avons dû changer. Toutes nos excuses pour cette heure de retard. Mais mieux vaut une heure de retard dans ce monde qu’une heure d’avance dans l’autre… » Accepter les problèmes, l’adversité, c’est accepter – et préférer – la vie. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Prendre le temps de regarder ses peurs en face Si je redoute ce qui me semble être une catastrophe, il est parfois utile, plutôt que de chercher à me rassurer (« Mais non, ça ne va pas se produire »), d’en accepter plutôt l’éventualité (« OK, ça peut se produire »), et d’en examiner alors les conséquences. Utile de se demander aussi quelle sera la portée dans quelques mois ou quelques années de ce qui nous inquiète tant aujourd’hui. Tout cela relève de la même démarche : à un moment (pas tout le temps !) ne plus chercher à se raisonner ni à se rassurer, mais se dire : « OK, et si ça arrive, il se passe quoi, et tu fais quoi ? » Et se forcer à rester concentré sur cette question, au lieu de la fuir (en pensant à autre chose) ou de la nier (en se disant « mais non »). L’exercice est évidemment plus difficile avec la grande adversité : mort ou maladie. Mais la démarche va rester la même : affronter et regarder en face. Jusqu’à avoir accepté, sincèrement, profondément, les idées suivantes (phrases que mes patients utilisent pour eux-mêmes) : « La mort fait partie de la vie », « La vie est une maladie mortelle », « Je peux mourir », « Les gens que j’aime peuvent mourir », « Et c’est bien pour ça que je vais travailler à vivre heureux ! ». Puisque nous mourrons (c’est sûr) et souffrirons (c’est probable), le mieux n’est-il pas de suivre le conseil de l’humoriste Pierre Desproges : « Vivons heureux en attendant la mort » ? Mais il faut pour cela qu’elle ait cessé de nous obséder et de nous angoisser. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Il y a également tous les dégâts relationnels : le négativisme qui fait le vide, les énervements qui provoquent des conflits, la rancune qui empêche de pardonner et qui brise absurdement des liens. Sans parler de sa complication, de sa surinfection tôt ou tard par des états d’âme de culpabilité, de tristesse d’avoir fait souffrir un autre humain, d’avoir ajouté au malheur du monde… »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Assumons nos amertumes, transformons-les en déceptions, en tristesses. Marchons, en bavardant avec Cioran, dans la rue de l’Amertume, pour nous rendre place de la Déception, et finir ensuite dans le jardin de la Tristesse. Là, ça ira mieux : on pourra commencer à vraiment comprendre ce qui nous arrive, et passer à autre chose : emprunter le passage de l’Acceptation, nous balader avenue de l’Action… »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Dans le dessin animé pour enfants Kirikou figure une méchante sorcière, dont on découvre qu’elle est méchante justement parce qu’elle a – depuis si longtemps qu’elle l’a elle-même oublié – une énorme épine enfoncée dans le dos : tout change dès lors que le héros, le jeune Kirikou, la lui retire... »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« La solution pour éviter la colère refoulée (qui est ce qu’il y a de pire), ce n’est pas la colère défoulée, mais le dialogue et l’explication. Après un temps de décompression, un time-out, disent les Américains, un temps pour sortir, respirer, voire aller courir un peu. Mais surtout pas de séance de punching-ball, ou autres manœuvres de détournement de l’hostilité prétendument défoulantes : elles ne font qu’aggraver le ressentiment et préparer le retour de la colère. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Décider d’être lent à la colère et de ne détester personne. À force d’explorer les méandres de nos motivations inconscientes, la psychologie moderne a fini par considérablement sous-estimer l’importance de nos décisions conscientes dans les processus de changement. Or décider de laisser de moins en moins de place à la colère et au ressentiment dans sa vie, c’est possible. En tout cas, ce qui est possible, c’est de décider d’y travailler. En sachant que, comme dans tous les combats contre les habitudes, il y aura de nombreuses rechutes et retours de ressentiment : nous devons accepter que ça revienne régulièrement sans le considérer comme la preuve que c’est impossible, mais simplement que ces retours font partie du processus de changement. En France, et plus généralement dans les pays latins, les efforts à faire face à la colère ne sont guère soulignés, et il existe davantage de livres consacrés de manière plus ou moins directe à l’éloge de la colère ou au droit à la colère, que de manuels expliquant comment la contrôler. Dans d’autres pays, la colère est prise plus au sérieux : aux États-Unis par exemple, mais aussi dans bien d’autres endroits, existent des centres de soins spécialisés et des sites Internet dédiés aux colériques qui veulent ne plus l’être. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Se rappeler qu’il n’y a pas de ressentiment utile. Peu à peu, apprendre à ne plus les tolérer en soi. Par exemple les colères parce qu’on a perdu son chemin lors d’une randonnée en vacances, ou en allant dîner chez des amis. Commencer par s’efforcer de sourire au lieu de s’énerver. Pour cela, planifier et anticiper la venue de l’énervement. Se dire : « C’est typiquement le genre de situation où, en cas de petit incident, je m’énerve vite. Je me calme par avance, maintenant. J’évalue tout de suite si ça vaut ou non la peine de s’énerver. J’accepte tout de suite ceci : me perdre est un événement de vie normal. » Il est vrai que maintenant, avec les GPS, on ne pourra plus utiliser ces petits incidents comme des moyens de muscler sa patience et sa sagesse. Mais, du coup, on sera encore plus démuni le jour de la panne de GPS… »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Se débarrasser des mythes : il n’y a pas de « justes colères », et tous les ressentiments ne sont pas légitimes Attention aux mythes sur la colère : aucune colère n’est bonne. En tout cas, si l’on aspire à l’équilibre intérieur, elle ne peut être tolérée que comme signal d’alarme face à un problème éventuel. Ensuite, il faut l’avoir mise en laisse avant d’agir. Aristote disait : « Elle doit donc nous servir non comme chef, mais comme soldat. » L’action est bonne ; l’action inspirée par la colère peut l’être ; mais très rarement l’action sous son emprise. Ce n’est pas être faible qu’être calme et refuser la colère. Les grands leaders de la non-violence, Gandhi, Martin Luther King, le dalaï-lama, n’étaient – ou ne sont – pas des faibles. Prenons garde de ne pas survaloriser les « justes colères », la colère est surtout un grand destructeur de lien social. On célèbre trop souvent les bénéfices de la colère par rapport à ses énormes dégâts. Cette célébration fait que les forts et les puissants se permettent trop souvent de se mettre en colère, ne freinent pas assez son éclosion, ne font pas assez d’efforts pour dialoguer autrement. Et les faibles s’en veulent de ne pas être capables de faire comme les forts… La colère donne une énergie, certes, mais toxique, polluante, coûteuse. Elle déborde et dérape à peu près toujours. Elle inflige des blessures à l’origine de nouveaux ressentiments, graines de colères et de conflits à venir. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Ne jamais banaliser la colère et le ressentiment. Après un conflit ou une montée de colère, même sourde et muette, même inexprimée, ne pas passer tout de suite à autre chose : ce serait le meilleur moyen de laisser vivre et durer des états d’âme hostiles, et d’en favoriser le retour. S’il y a eu colère, alors c’est qu’il y a eu quelque chose d’important ou de grave, objectivement ou subjectivement. Ou que je ne vais pas bien en ce moment. Tout cela mérite un peu de réflexion. Alors, je me pose, je calme mon corps, et je réfléchis. Je me demande ce qui s’est passé pour que je me mette dans cet état. Et si j’aurais pu m’y prendre autrement. Juste me poser la question et faire vraiment l’effort d’y répondre. Je me demande comment je peux me rapprocher de ce qui est important pour moi (être écouté, être respecté…) sans avoir à héberger tous ces ressentiments… »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Le pardon est un enjeu fondamental pour toute société composée d’animaux sociaux, tels que nous autres humains : comme les souffrances, les offenses et les violences sont omniprésentes, qu’elles soient volontaires ou pas, les processus de pardon sont indispensables à la survie de l’espèce, qui va sinon se déchirer en permanence. C’est pourquoi on en trouve des prémices chez les singes sous forme de rituels de réconciliation après les conflits. L’aptitude au pardon, si importante pour éviter des représailles interminables et coûteuses, a probablement plus de trente millions d’années. Elle est un héritage partagé de l’ordre des primates, commun aux grands singes et aux humains. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Ne pas oublier la tristesse ou la peur derrière nos états d’âme de colères. Il s’agit pour nous de bien écouter, en deçà du ressentiment, la petite voix de nos états d’âme originels. Souvent, la colère est une émotion dite secondaire, qui occulte une peur ou une tristesse qui sont en fait à l’origine de notre souffrance. La mère qui a vu son enfant traverser sans regarder et qui le gronde avant de le prendre dans ses bras, soulagée : elle a ressenti la colère alors que la peur était son premier réflexe. De même pour notre rancune lorsqu’on nous montre nos contradictions et nos erreurs : au départ il y a la déception – tristesse et désillusion – de s’être trompé. Et puis, bien sûr, à côté de la tristesse et de la peur comme sources de colère, les inquiétudes et ce qu’on nomme aujourd’hui stress. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Pardonner, ce n’est pas excuser, amnistier ou absoudre : dans le pardon, on ne nie pas la faute ou l’offense, mais on décide de ne plus vouloir s’en venger. Cela n’implique pas non plus de relativiser l’agression pour pouvoir pardonner. Ni de devoir se réconcilier : le pardon peut être une décision privée, non exprimée à un offenseur qu’on peut décider de ne jamais revoir par ailleurs. Ni de souhaiter recevoir des excuses : si ces dernières sont souvent bénéfiques, on peut et on doit décider de pardonner d’abord pour soi, pour se libérer soi-même de la haine. Enfin, le pardon n’est pas l’amnésie ou l’oubli : on n’oublie pas ce qui s’est passé. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Ne pas oublier son bonheur et son équilibre intérieur. À un moment ou à un autre de mes ressentiments, me demander sincèrement : « Est-ce que je veux continuer comme ça ? Est-ce que je me sens bien dans ces états d’âme ? » Il existe une incompatibilité totale des états d’âme de colère et de ceux de bonheur. C’est d’ailleurs l’incompatibilité la plus radicale dans les jeux d’alliances subtiles des états d’âme : on peut être heureux malgré sa tristesse, ou malgré son inquiétude. Mais pas heureux et énervé. La colère dérange systématiquement l’harmonie et le lien au monde. Pour vivre heureux (ou à peu près), il est indispensable de développer une aversion pour la colère et le ressentiment. Indispensable de ressentir de plus en plus la colère comme une souffrance : c’est inconfortable, mais c’est un progrès… »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Nous devons prendre conscience que le ressentiment nous emprisonne et nous aliène : sous son emprise, nous perdons du temps de vie heureuse ou légère, en consacrant trop de notre énergie et de nos pensées à ressasser des idées de vengeance, à désirer la punition. Un psychologue américain qui a travaillé sur ce thème, Steven Hayes, propose de voir le ressentiment comme un hameçon sur lequel on est comme deux asticots à souffrir et à gigoter. Le premier asticot embroché, c’est nous ; le second, c’est la personne qui nous a offensé. Tant que nous avons de la détestation en nous, c’est comme si nous nous maintenions nous-même sur l’hameçon. Mais le seul moyen de nous décrocher, c’est de d’abord décrocher l’autre, autrement dit de lui pardonner, pour pouvoir à notre tour nous libérer (parce que l’autre est sur le chemin de la sortie de l’hameçon, les pêcheurs comprendront…). »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Signalons à ce propos la nécessité qu’une justice existe (régulation sociale) pour que le pardon (régulation intra- et interpersonnelle) puisse exister. Sans la justice, le pardon serait parfois une imprudence. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Conscience du coût du ressentiment et pratique régulière du pardon : un bon alliage pour résister aux corrosions du quotidien. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« D’ailleurs, ce n’est pas seulement repousser le ressentiment qui est intéressant, c’est créer en nous une ambiance psychologique qui le rende rare. Par exemple en s’astreignant à une discipline de l’empathie, voire de la compassion, en cherchant toujours à comprendre le point de vue des autres. Se montrer bienveillant a priori, et toujours avoir le souci de ne jamais oublier ni perdre de vue le bon côté éventuel des choses et des gens. Pas seulement comme un truc, mais comme un principe de vie. Ce n’est pas seulement la tolérance que nous devons viser, mais la bienveillance. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Les médecins savent bien que certaines fatigues sont des tristesses du corps, ou des dépressions dans lesquelles c’est le corps qui parle : « Le contraire de la dépression n’est pas le bonheur ni la joie : c’est la vitalité... »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« La tristesse parce que le monde est triste ? La tristesse serait due alors à la perte de nos illusions positives, que Cioran appelle nos « erreurs chaleureuses ». On se trompe, certes, en voyant les choses plus belles qu’elles ne le sont, mais cela nous réchauffe le cœur et nous aide à vivre. Ces erreurs existent bel et bien, de nombreux travaux ont confirmé que le bien-être psychologique se nourrissait d’un certain nombre de distorsions positives de la réalité : il existe une relative « lucidité dépressive » – en réalité, une lucidité de la tristesse, car nous verrons que, dans la maladie dépressive, le jugement s’obscurcit au contraire – qui conduit souvent à une meilleure évaluation des choses telles qu’elles sont. Comme le remarquait Paul Valéry : « Voir clair, c’est voir noir. » Mais ces erreurs nous protègent de la tristesse et du désespoir que pourraient faire naître en nous la contemplation approfondie du monde tel qu’il est. Elles nous font croire que la vie est belle, le monde accueillant, et le bonheur facile. Et tant mieux, car cela nous donne le courage d’agir et nous permet paradoxalement de réaliser en partie ce désir que le monde soit beau et bon, et de faire ainsi que ces prophéties optimistes s’accomplissent. Croire permet de changer le monde. Mais il ne faut pas que les efforts s’arrêtent, ni que cesse l’illusion. Car alors, le voile se déchire. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« La poétesse galloise Gwyneth Lewis décrit ainsi sa propre fragilité : « Depuis mon enfance, je manque d’un épiderme émotionnel. C’est bon pour mon travail d’écrivain – je ressens tout très fort – mais mauvais pour mon équilibre quotidien. » Un peu plus loin dans l’entretien, Lewis précise : « Même s’il était prouvé que les antidépresseurs affectent ma créativité, je préférerais les continuer. Quand on a été un zombie pendant des mois, se remettre à écrire grâce à eux tient du miracle. Et le fait de pouvoir écrire est pour moi plus important encore que la qualité de ce que je peux écrire… » Elle sait de quoi elle parle, elle qui eut à souffrir d’épisodes dépressifs très sévères. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Seule la tristesse fige. Les psychiatres parlent à propos de la tristesse d’une « perte de l’élan vital ». Et selon les psychologues évolutionnistes, c’est sa fonction naturelle : nous inciter à l’immobilité et au ralentissement lorsque nous avons été blessés ou endeuillés, pour nous aider à nous réparer et nous reconstruire. Mais le mécanisme naturel se dérègle souvent. C’est pourquoi il existe des tristesses plus dangereuses que d’autres. Il y a des tristesses qui nous enrichissent et d’autres qui nous amputent. Bizarrement, la tristesse peut nous élargir ou nous rétracter selon son intensité. À un degré léger, elle nous connecte au monde, mais de manière douloureuse, en nous rendant hyperempathiques et hypersensibles, très réceptifs au malheur des autres. Mais au-delà, lorsqu’on s’approche des tristesses dépressives, c’est la rétraction qui nous guette : sentiment d’impuissance d’abord, puis indifférence, puis désespérance. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« De manière générale, cette sous-estimation du bénéfice émotionnel des situations que nous rencontrons est un classique en psychologie sociale : nous surévaluons notre stabilité et notre imperméabilité à l’environnement, et nous nous voyons beaucoup plus imperturbables que nous ne le sommes ! En réalité nous sommes perturbables, immensément : autant le savoir et l’accepter… »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Prêter attention à ses obligations cachées. Comme nous l’avons vu à propos des états d’âme de ressentiment, nous sommes toujours habités par des croyances subconscientes appartenant à une des trois familles : « Je devrais… », « Les autres devraient… », « Le monde devrait… » Parmi les croyances attristantes (il y en a des encolérantes, des inquiétantes…), il y a par exemple dans les « Je devrais » : « Toujours aller bien, toujours réussir ce que j’entreprends, toujours savoir réagir et régler les problèmes… » Dans les « Les autres devraient à mon égard » : « être fidèles, ne pas m’oublier, se montrer justes, me respecter, m’écouter, me comprendre… » Et dans les « Le monde devrait » : « être juste, cohérent, doux… » Ces croyances sont légitimes et représentent des idéaux pour la plupart des humains. Mais l’incapacité à supporter que parfois ces idéaux ne soient pas atteints peut provoquer de la souffrance en nous, sans que nous en soyons clairement conscients : même si consciemment nous savons que le monde n’est pas comme dans nos rêves, nous en rêvons cependant inconsciemment. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Il existe en psychopharmacologie une expérience de laboratoire cruelle : pour tester l’efficacité antidépressive éventuelle d’une nouvelle molécule, on place des souris dans un bocal rempli d’eau, profond et aux parois lisses, où elles ne peuvent s’accrocher, et doivent donc nager inlassablement pour ne pas se noyer. On appelle ça le « test de la nage forcée ». Une molécule est jugée intéressante si elle permet à la souris traitée de nager plus longtemps que les souris non médicamentées : au bout d’un certain temps, ces dernières, épuisées et démoralisées, cessent de nager. Les antidépresseurs, par contre, prolongent significativement le temps de nage, c’est-à-dire le temps de lutte contre le désespoir et le découragement. Nous verrons plus loin que lorsqu’on se sent épuisé de lutter, se laisser couler dans la dépression est comme un refuge… »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Il est également important de réintroduire la notion de continuum dans la pensée dépressive, selon la technique de la « règle graduée ». Cela pour éviter la vision en tout ou rien, cette distorsion appelée « raisonnement dichotomique ». Elle est à l’œuvre dès qu’on se trouve tourmenté par des états d’âme où figurent des bribes de pensées telles que : « C’est la catastrophe », « C’est de ma faute », « Je ne suis pas capable de faire ce boulot, je n’y arriverai jamais ». Le thérapeute reprend alors : « C’est quoi une catastrophe ? Et dans ce cas, ici, quel est le degré de cette “catastrophe”, de 0 à 100 ? » Beaucoup de nos pensées émises sous l’emprise d’un état d’âme négatif sont en fait des jugements radicaux, et sans nuances. Ainsi, face à une difficulté, on ne se dira pas : « C’est une difficulté et j’ai du mal à y arriver », mais plutôt : « C’est complètement infaisable ce truc », « Je suis nul », « Je n’y arriverai jamais », « C’est toujours pareil », et autres pseudo-certitudes. Réintroduire le sens de la nuance est donc capital… »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Attention à ne pas amplifier son ressentiment en se montant la tête avec des proches. Souvent, lorsqu’on est irrité, on va se confier à des proches : cela consiste à leur raconter notre version des faits. Comme ils nous aiment, ils vont souvent l’accepter et donc la valider. Et ce soutien peut effectivement me calmer, et me faire alors prendre du recul : cette gorgée d’affection et d’estime me remonte le moral et, apaisant ma tristesse, apaise mon ressentiment. Mais cette écoute favorable peut aussi entraîner sa consolidation. À partir de ma version tronquée, mes proches me « croient » trop et risquent de m’enfoncer un peu plus dans une vision déformée des choses : « J’ai raison et l’autre a tort. Et il n’y a pas que moi qui le dis : mes amis le pensent aussi. » Comment alors ne pas continuer à éprouver du ressentiment ? Des travaux ont été conduits, qui confirment le phénomène de ce que l’on nomme alors la « corumination » : on ressasse avec des amis, l’amitié en sort améliorée, mais pas la lucidité ; ce sont surtout les femmes qui semblent avoir recours à ces coruminations, ou du moins, elles le reconnaissent, plus facilement... »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Dans son Portrait de Don Juan, Marcel Jouhandeau notait à ce propos : « Il n’y a peut-être pas de suicide proprement dit : on ne se tue que parce qu’on est tellement éloigné de soi-même qu’on ne se reconnaît pas : on vise un fantôme, un fantoche, une caricature dont la promiscuité vous embarrasse ou vous déshonore. » Ce à quoi Montherlant ajoutait : « On se suicide par respect pour la vie, quand votre vie a cessé d’être digne de vous ». »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« La dépression comme déconnexion et retrait du monde… « Quand on s’abandonne, on ne souffre pas. Quand on s’abandonne, même à la tristesse, on ne souffre plus », disait Saint-Exupéry. Lorsqu’on est épuisé de vivre, le renoncement pourrait dans un premier temps, et de l’extérieur, apparaître comme un refuge. Mais pour ne plus souffrir, on renonce à vivre. On se résigne à une vie sans saveur pour n’avoir pu la vivre sans douleur. Hélas, cela ne marche pas, et la souffrance persiste. Certes, comme on cesse de se battre, on éprouve du coup un soulagement, au moins transitoire. On renonce, on ne fera plus d’efforts, on s’abandonne à la maladie. Mais bien vite arrivent les ruminations sur le thème « je suis tombé bien bas ». Peu à peu, d’autres souffrances s’installent : non plus celles de l’échec, du deuil, de la perte. Mais celles de la contemplation de soi dans l’impuissance ; celles de la rupture du lien social, car la dépression est une solitude ou une incompréhension ; même les proches les plus compréhensifs ou les mieux informés auront toujours tendance à attendre davantage de nous, à se dire : « Il (ou elle) doit faire un peu plus d’efforts. » Et puis, l’autre risque, c’est celui de notre lente déconnexion du monde. Alors que la tristesse et les états d’âme associés sont au départ comme une sorte d’hypersensibilité au monde environnant, dans ses aspects sombres, la maladie dépressive altère, au-delà d’un certain stade, la réactivité émotionnelle. On a longtemps pensé qu’elle augmentait la capacité à ressentir des états d’âme négatifs et diminuait celle à ressentir des états d’âme positifs. En réalité, la première proposition est à corriger, à affiner, et ne concerne sans doute que les formes débutantes ou mineures de la dépression. Une fois que la dépression est devenue plus intense, il y a un émoussement global de la capacité à ressentir toutes les formes d’états d’âme, positifs ou négatifs. Ce qui au fond est logique : la dépression, dans sa forme maladive, est une mise en retrait pour s’économiser et se protéger des choses de la vie, que l’on n’arrive plus à affronter. Sa seule vertu, dans un premier temps, est donc qu’elle puisse avoir un effet antalgique, en nous libérant de la douleur de devoir faire face. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Restez là, s’il vous plaît. Nous avons besoin de vous ici-bas, besoin de poètes qui ne servent à rien. Besoin de gens sensibles dans ce qu’on appelle parfois “un monde de brutes”. Imaginez un monde sans poètes, où il n’y aurait plus que des bagarreurs, des winners, des banquiers. Imaginez un monde où les seules plantes qui resteraient seraient des milliers de kilomètres carrés de tomates poussant hors sol sous des bâches en plastique, ou de plantes de ce genre. Eh bien, le poète, il est comme le bout de terrain vague oublié où poussent des herbes folles et des fleurs sauvages. On se retrouve en septembre. Amicalement. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Autre stratégie classique : la réattribution de responsabilités. Ainsi, la jeune maman ci-dessus s’attribue la responsabilité de mauvaises notes de ses enfants à l’école (« mauvaise mère »). Il est important de l’aider à partager ces responsabilités : sans les fuir, mais surtout, qu’elle ne prenne que sa part du gâteau ! Nous dessinons avec elle un grand cercle représentant une tarte, dans laquelle elle doit découper des parts : au lieu de tout prendre pour elle, nous discutons pour voir quelle serait aussi la part de son mari dans ces mauvais résultats scolaires, la part de ses enfants eux-mêmes (après tout !), celle des enseignants éventuellement, celle de la société (qui incite à moins travailler), celle de la baby-sitter s’il y a lieu. Non pour transférer les accusations excessives sur d’autres, mais pour soulager le poids des responsabilités inutiles car imaginaires, et pour montrer que s’il y a plusieurs sources au problème, alors il y a aussi plusieurs types d’actions possibles, et plus concrètes que « devenir une bonne mère » est évidemment un programme aussi intimidant que flou ! »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Ne pas clarifier ainsi un état d’âme préoccupant, c’est un peu comme ne pas raccrocher son téléphone après une communication : la ligne sera ensuite occupée et indisponible pour d’autres appels… »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Désirer rester calme lors d’un conflit suppose de placer son bien-être et le respect d’autrui plus haut que la défense de ses intérêts ; souhaiter ne pas se rendre malade d’angoisse à propos d’un travail en retard implique d’avoir placé sa santé au moins aussi haut que sa réussite professionnelle ; faire le choix d’une vie heureuse nécessite un certain nombre de renoncements à d’autres formes de satisfactions (financières ou narcissiques), qui vont donner du plaisir mais pas de bonheur. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« L’action est un antidépresseur On a intérêt à se bouger lorsqu’on est triste ou déprimé. Pas seulement pour « se secouer » comme nous y exhorte notre entourage. Mais parce que tous ces petits gestes du quotidien (marcher, ranger, cuisiner, s’occuper de son corps, de son environnement, s’exposer à la lumière, aux contacts sociaux…) sont antidépresseurs. À dose homéopathique mais avec un effet réel. Et surtout, l’inaction a, elle, un effet hautement toxique, tangible et rapide. Alors, même si l’effet direct de l’action est délayé, léger, retardé, au moins l’action permet-elle d’occuper la place de l’inaction, ce poison ! Pas facile si on est déprimé : alors qu’on n’aime plus cette vie, que parfois elle nous dégoûte, se contraindre à agir, c’est un peu comme nager dans une eau pleine d’algues. Tenir, vaillamment : on finira par atteindre l’eau claire… »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Le remue-méninges aussi Il commence à exister des travaux sur ce qu’on appelle la « remédiation cognitive », sorte de gym-cerveau pour les personnes présentant des tendances dépressives. On a aussi montré que le fait de se trouver confronté à des idées variées et changeantes induit des états d’âme positifs, moral et énergie s’en trouvent augmentés : cela s’obtient en laboratoire en vous faisant lire rapidement des successions de phrases exprimant des idées différentes, induisant une accélération de la pensée (tachypsychie). Et cela peut s’obtenir dans la vraie vie en participant à des discussions intéressantes, en écoutant des conférenciers maîtrisant leur sujet, des émissions de radio ou de télé intelligentes, etc. Le remue-méninges est bon pour le moral… »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Attention aux mauvaises habitudes dont on ne se rend pas compte « Le grand cafard éteint l’esprit », disait Cioran. Et la vigilance. En général, la tristesse nous pousse à faire ce qui va la nourrir : rumination, repli sur soi, privation de ce qui peut nous distraire ou nous faire plaisir… Si on veut lutter, il faut reconnaître cette tendance comme un symptôme de la tristesse et non comme un besoin légitime. Surtout ne pas attendre le désir pour agir. Et ne pas attendre non plus de plaisir de ces actes au début forcés. Bref : accepter d’agir sans en avoir envie, et sans en retirer de bénéfices immédiats. On comprend que ce soit dur ! Mais c’est un moyen efficace pour réamorcer la pompe à bien-être. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Lucidité : accepte ta fragilité mais regarde plus loin qu’elle. Mets ton corps de bonne humeur : aide-le à trouver le calme et l’énergie. Pacifie tes états d’âme : tiens ton esprit comme une voile dans le vent. Et n’oublie pas que tu vis dans un drôle de monde : pense à le changer, lui aussi. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Le bonheur est le seul antidote profond et durable à la tristesse. Ou plutôt qu’un antidote, ce qui supposerait de neutraliser ou de supprimer la tristesse, ce qui n’est ni possible ni souhaitable sur la durée, le bonheur permet de composer avec elle un alliage, comme deux métaux qui se côtoient et donnent un composé original et supérieur aux deux métaux qui l’ont engendré (ainsi le bronze, alliage de cuivre et d’étain). Par exemple, la tristesse et le bonheur d’être parents : la tristesse de voir grandir, et un jour partir, ses enfants est bien réelle ; certains parents d’ailleurs s’en remettent mal. Souvent, en tant que parent, on va ressentir cette tristesse avant même que la situation du départ n’arrive. Mais si elle est acceptée et comprise, elle peut aussi ouvrir les yeux et pousser à savourer plus intelligemment le bonheur de la présence de ses enfants. À dégager davantage de temps passé avec eux maintenant. Leur départ, un jour, est virtuel, même s’il est certain ; il n’est pas la réalité du moment. Le bonheur de les avoir encore avec soi, lui, est réel, et il est la pleine réalité du moment. Ce bonheur de savourer une présence est ainsi rendu plus fort par son passage dans le bain de la tristesse, comme autrefois les pellicules photo dans le bain du révélateur… »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« En étudiant les statistiques de la police californienne, on s’aperçut que sur les cinq cent quinze personnes qui avaient été empêchées de sauter d’un célèbre pont (le Golden Gate à San Francisco) entre 1937 et 1971, seulement 6 % avaient ensuite fini par se suicider : cela avait été vérifié ultérieurement par les études de leurs certificats de décès. Et même si on incluait les morts déclarées par accident, en supposant que cela ait pu être des suicides déguisés, on ne trouvait pas plus de 10 % des anciens désespérés qui avaient disparu de mort violente. C’est certes plus que dans la population générale, mais ça veut dire tout simplement que 90 % de ceux qui avaient été arrêtés au dernier moment, alors qu’ils s’apprêtaient à sauter, avaient fini par retrouver le goût de vivre ! Ou au moins par perdre celui de mourir… »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Les mécanismes de mimétisme social fonctionnent pour l’ensemble de nos comportements, dont le suicide. Ce n’est pas un phénomène moderne : Goethe écrivit en 1787 le roman qui le rendit célèbre, Les Souffrances du jeune Werther, dont le héros se suicide car la femme qu’il aime a épousé un autre homme. Le roman connut un énorme succès et déclencha apparemment une vague de suicides mimétiques dans l’Europe d’alors. Nous n’avons pas les chiffres de l’époque, mais ce phénomène a été étudié de nos jours et confirmé. Lorsqu’une star se suicide, cela influence bien sûr les personnes fragiles, souffrant de difficultés psychologiques préexistantes mais aussi le grand public en général, en augmentant de manière significative le nombre de gestes suicidaires dans la période qui suit. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Les « forts » croient que les sensibles sont faibles, et ils sont tout surpris quand ils découvrent que non : ils cherchent juste à être tranquilles, mais savent aussi monter au front avec une vigueur d’autant plus efficace qu’elle est inattendue… D’autres caractéristiques de tous ordres ont été décrites chez les personnes hypersensibles : leur caractère consciencieux, leur capacité de concentration (en l’absence de distractions externes), leur aptitude à détecter des différences mineures, leur empathie, leur possibilité de rester longtemps immobiles, leur forte réactivité à la caféine, et aussi la plus grande fréquence chez elles des allergies et des rhumes des foins, etc.. Cette accumulation de détails plaide en faveur de probables spécificités biologiques et cérébrales, expliquant l’hypersensibilité. Mais les hypersensibles disposent surtout d’une vie intérieure très riche, de mondes imaginaires intenses, depuis l’enfance. Ils ont plus que les autres besoin de moments de calme pour se reconnecter à eux-mêmes, sinon ils éprouvent un sentiment d’aliénation et d’épuisement rapide. Ils ont du mal à se supporter en permanence dans les situations de groupe, et le besoin de se mettre régulièrement à l’écart : lors de vacances en famille, ils aspirent à se retrouver régulièrement tout seuls pour aller se balader, ou lire tranquillement dans leur coin. D’où la fréquence dans leurs rangs d’artistes et de poètes, qui sont à peu près tous des hypersensibles. Ce qui parfois en conduit quelques-uns jusqu’à la maladie psychique. Car il existe aussi une face sombre à l’hypersensibilité : le surrisque anxieux et dépressif. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Il existe en effet une influence des moments de la journée sur nos états d’âme. Dans une étude où on demandait à des volontaires de noter régulièrement pendant plusieurs jours leurs niveaux de calme et d’énergie à différents moments de la journée, on s’apercevait ainsi qu’un même problème personnel (soucis de couple, difficulté à perdre du poids…) était évalué comme plus sévère l’après-midi que le matin. Pourquoi ? Parce qu’en général, en fin de matinée, notre niveau de calme et d’énergie est optimum. Par contre, en fin de journée, nous avons davantage de tension accumulée (moins de calme), et aussi moins d’énergie (la fatigue commence à se faire sentir). Dans la même étude, le fait de considérer son problème après avoir effectué une marche rapide de dix minutes le faisait, là encore, envisager comme moins difficile à résoudre. Dans les deux cas, on s’apercevait que ces modifications favorables du jugement correspondaient (ce dont les participants n’avaient pas conscience) à des niveaux d’énergie et de calme plus élevés. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Chez les sujets sans problèmes particuliers, il existe une corrélation directe entre le nombre de pas de marche effectués chaque jour et le sentiment d’énergie et de bonne humeur. Environ dix minutes de marche rapide suffisent à élever notre bien-être, et l’effet dure environ quatre-vingt-dix minutes. De manière plus fine, il semble que l’exercice augmente les états d’âme positifs et les normalise, et diminue aussi, moins nettement, les états d’âme négatifs. Peut-être est-ce pour cela d’ailleurs que les bénéfices de la marche ne nous apparaissent pas de manière nette : lorsque nous allons mal (états d’âme négatifs), notre attente est que les états d’âme négatifs diminuent nettement et rapidement. C’est à cela que nous sommes attentifs, plus qu’à l’augmentation de nos états d’âme positifs, moins facile à percevoir, car plus subtile. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Bien sûr qu’il faut dans nos vies faire et agir. Mais sommes-nous bien conscients de tous ces moments où faire c’est fuir ? De ces moments où nous nous lançons dans des actions non pour construire mais pour éviter d’éprouver ? »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« La maladie matérialiste. L’impact psychologique de ces puissants mécanismes est discret, car progressif, mais palpable : en gros, nous sommes peu à peu transformés en imbéciles impulsifs. On pourrait appeler cette maladie de civilisation qui nous frappe la maladie PAZAS : pléthorite abrutissante zappogène autocentrée et stressante. Nous y sommes : obèses de biens, de nourritures, d’objets ; diminués dans notre lucidité et notre liberté ; tentés de passer à autre chose dès qu’un problème survient – aller voir si j’ai un mail, ou s’il y a un truc à manger, ou faire un peu de shopping pour me changer les idées ; centrés sur nous – « je le vaux bien », « je ne dois jamais attendre ni ne rien faire », « je suis formidable, puisque les animateurs et les politiques me le répètent à la télé » ; et, finalement, stressés, malheureux, frustrés, dépendants, ne comprenant plus rien à nous-mêmes. Et fonçant à nouveau dans de mauvaises réponses que nous tendent les marchands : consommant pour nous soigner… Nous devons prendre conscience que la profusion qui nous entoure est débilitante : elle diminue nos capacités intellectuelles et affectives. Elle canalise nos énergies vers de l’inutile et du stérile. Le shopping, qui est souvent la distraction favorite de beaucoup de personnes, ne nous enrichit pas en termes de développement personnel, c’est le moins qu’on puisse dire. Au contraire. Passer par exemple beaucoup de temps à chercher la « bonne affaire » et le « meilleur prix » n’est rien d’autre qu’une déperdition d’énergie pour des décisions ultérieures plus importantes. Cette profusion d’objets, d’activités, de possibilités, qui ressemble à une richesse, peut en fait aboutir à une déconstruction de nos capacités mentales, par surstimulation, dispersion et vol d’attention. Le matérialisme nous empêche de pratiquer les états de concentration, de réflexion, d’intériorisation : par le zapping (choix multiples et sans efforts), par l’accès à des activités à implication intérieure nulle (jeux vidéo, musique à flots continus). Nous sommes soumis à des vols incessants de notre attention : pubs dans les lieux publics et durant les émissions télé, interruptions par mails, téléphones, SMS. La pub nous fait croire que ce sont des liens, pour nous vendre des machines à soi-disant créer du lien. Mais, à un certain stade, ce sont des chaînes de vide, les conversations au portable dans les lieux publics le montrent. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Dans une intéressante étude de suivi sur dix-neuf ans, auprès d’environ douze mille personnes, on a pu montrer que plus quelqu’un exprimait des valeurs et des objectifs matérialistes à un moment donné, plus, lorsqu’on évaluait ce qu’était devenue sa vie quelque vingt ans après, on retrouvait de dégâts en termes de qualité de vie privée et de sentiment de bonheur. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Si vous avez la sensation de manquer de temps, ce n’est pas seulement que vous vous y prenez mal (ce qui est possible), mais peut-être aussi que vous avez réellement trop de choses à faire ! Nous devons comprendre qu’un des facteurs de bien-être les plus puissants qui soient est le sentiment d’avoir du temps devant soi, pour faire ce qu’on aime faire, ou ne rien faire du tout. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Un exemple de cette pollution invisible : la multiplication des plans à la télévision. La vitesse des images, la multiplication des plans obéissent à une logique marchande (garder les téléspectateurs captifs pour préserver l’audience, c’est-à-dire les revenus liés à la pub). Il existe un mot – le zapping – pour désigner ce que craignent les chaînes, mais pas de mot pour cette multiplication des plans – le fragmenting-stupidizing ? C’est d’autant plus pernicieux, car ne pas nommer le mal, c’est risquer de ne pas le reconnaître. À la sortie, une simplification inutile de la pensée, et un appauvrissement ; non que le long et le complexe soient toujours plus riches, mais ils sont parfois nécessaires. Et, encore et toujours, cette sale habitude de ne pas fixer notre pensée, de ne pas muscler notre concentration. De devenir des instables psychiques, des agités du bocal, des handicapés de l’introspection et de la réflexion (un tout petit peu) approfondie. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Inutile d’idéaliser le passé : les sociétés d’autrefois avaient aussi leurs défauts, elles pouvaient abrutir d’ennui et de monotonie, étouffer les individus sous les contraintes collectives (famille, voisinage, société). Mais aujourd’hui, les défauts sont inverses : surstimulation et phobie de l’ennui, survalorisation de la personne au détriment du groupe. Il nous faut donc inventer de nouvelles formes de société, au lieu de subir l’actuelle ou d’aspirer à revenir vers l’ancienne. Et pour cela, il faut progresser intérieurement : c’est lorsque le progrès matériel va plus vite que le progrès psychologique et spirituel que les humains souffrent. Lorsque les plus gros investissements des sociétés sont ceux qui sont destinés à produire plus et à faire consommer plus, sans qu’il y ait en face d’investissements destinés à accroître l’équilibre personnel des personnes, tout le monde est en danger moral. Alors, il faut lutter et grandir dans nos têtes et dans nos comportements… »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Un de mes écrivains préférés, Joseph Delteil, a publié un petit livre intitulé La Cuisine paléolithique en 1964, soit il y a près de cinquante ans. C’était l’ère du matérialisme naissant et confiant dans sa capacité à créer des lendemains meilleurs. Delteil, petit papy à l’œil vif et à la vieille veste de velours élimée et rapiécée, qui vivait joyeusement de peu près de Montpellier, y écrivait, étonnamment prophétique : « La civilisation moderne, voilà l’ennemi. C’est l’ère de la caricature, le triomphe de l’artifice. Une tentative pour remplacer l’homme en chair et en os par l’homme robot. Tout est frelaté, pollué, truqué, toute la nature dénaturée. Voyez ces paysages métallurgiques, l’atmosphère des villes corrompues (les poumons couleur de Louvre), les airs et leurs oiseaux empestés d’insecticides, les poissons empoisonnés jusqu’au fond des océans par les déchets nucléaires, partout la levée des substances cancérigènes, la vitesse hallucinante, le tintamarre infernal, le grand affolement des nerfs, des cœurs, des âmes, à la chaîne, à la chaîne vous dis-je… telle est la vie industrielle, la vie atomique. Le grand crime de l’homme moderne ! oui ceci n’est qu’un cri : Au feu ! Au fou ! À l’assassin ! » Un autre de mes auteurs favoris, Louis-René Des Forêts écrivait quant à lui : « La surabondance n’a rien à voir avec la fertilité. » Rien à rajouter. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Tu vas continuer, maintenant. Maintenant tu as compris et accepté que ta vie se passe ici, à cet instant précis. Que tu dois t’aimer, que tu peux aimer les autres, et être aimé d’eux, sans trembler ni t’agripper. Que le bonheur est tragique, intermittent et indispensable. Que tu peux parfois être sage et parfois non. Tu peux y aller. Tranquille. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Une manière peu efficace et coûteuse de prendre soin de soi : remplir nos cerveaux de vide, nos estomacs de saletés et nos armoires d’inutilités, pour pallier les fluctuations de nos états d’âme. Mais pourquoi ça marche aussi bien ? C’est le génie du marketing et de la pub : ces métiers attirent des gens brillants, que l’on paie très bien, beaucoup mieux par exemple que des instituteurs, dont le travail est pourtant infiniment plus utile. Mais ça marche aussi parce que ces messages (« Ne vous souciez pas, achetez ça ») se nichent dans nos besoins psychologiques de « philtres d’oubli » : la vie est souvent dure, l’oublier parfois nous fait du bien. Mais ne pas vouloir le voir, qu’elle est dure, nous met en danger moral, alors que l’accepter pour l’affronter différemment peut sauver nos âmes. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« La facilité, la rapidité, la dispersion, l’opulence bloquent en nous les expériences de lenteur et de réflexion, même douloureuses : elles entravent notre sentiment d’identité, peut-être illusoire mais précieux, nos capacités de réflexion sur nous-même et de régulation de nos états d’âme. C’est alors le grand désarroi : nos états d’âme sont dispersés, déboussolés, superficiels, insatisfaits, dépendants de tous les distracteurs marchands de nos environnements. Ce n’est pas une richesse mais une pollution, un envahissement de nos esprits, et pas seulement de nos comportements de consommateurs. Cela ressemble à ce qui se passe pour les plastiques ou les pesticides : ça s’accumule doucement en nous. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Le matérialisme nous arrache à ce qui fait notre identité et notre humanité : l’alarme a été lancée par les poètes il y a longtemps. Mais on n’écoute jamais les poètes. Voici ce qu’écrivait Stefan Zweig au sujet de Rilke : « Il me paraît merveilleux que nous ayons eu devant les yeux, au temps de notre jeunesse, de tels poètes. Mais je me le demande avec une secrète inquiétude : des âmes aussi totalement consacrées à l’art lyrique seront-elles possibles à notre époque, avec les conditions nouvelles de notre existence, qui arrachent les hommes à tout recueillement et les jettent hors d’eux-mêmes dans une fureur meurtrière, comme un incendie de forêt chasse les animaux de leurs profondes retraites ? » Ou notre cher Thoreau, qui partit vivre un an dans les bois à Walden : « Je pense que notre esprit peut être sans cesse profané par le fait d’assister régulièrement à des choses triviales, de sorte que toutes nos pensées seront teintées de vulgarité. » Et aussi : « Une fois que l’homme s’est procuré l’indispensable, il existe une autre alternative que celle de se procurer les superfluités ; et c’est de s’aventurer dans la vie présente. » Ou encore Nietzsche : « Toutes les institutions humaines ne sont-elles pas destinées à empêcher les hommes de sentir leur vie à cause de la dispersion constante de leurs pensées ? ». »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Qu’auraient-ils dit de notre époque ? Les poètes et romanciers ont comme d’habitude vu le problème avant les autres. Il est là, maintenant, énorme, autour de nous et en nous. C’est, comme le notait Cioran : « Le cauchemar de l’opulence. Accumulation fantastique de tout. Une abondance qui inspire la nausée… ». »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Gavés mais carencés en vraies nourritures. Travailler plus : pour voir moins ses enfants, son conjoint, ses amis ? Gagner plus : pour acheter des choses dont on n’a pas besoin ? Mettre de la musique partout : pour oublier définitivement ce qu’est le silence ? Dans toutes les maladies de pléthore, il y a des carences cachées : par exemple, les personnes obèses sont souvent carencées en vitamines liposolubles, en folates, en zinc. Nos âmes aussi sont carencées, alors qu’elles ont l’impression d’être nourries et stimulées. Les modes de vie matérialistes provoquent un détournement des nourritures de base dont nous avons besoin. Pas nécessaire d’être un hypersensible pour avoir besoin de silence, de calme et de réflexion : tous les humains en ont besoin. Pourtant, aujourd’hui, trouver le silence doit être un choix délibéré, une décision à prendre et surtout à imposer dans notre quotidien. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Nous cherchons quelque chose et croyons le trouver dans ce qu’on nous met sous les yeux : on achète un 4 × 4 pour satisfaire notre besoin de liberté ou de reconnaissance. Un beau canapé parce que nous désirons de l’amitié et du temps pour discuter avec nos proches. Des produits de beauté très coûteux pour se sentir bien dans notre corps. Des jouets inutiles pour montrer à nos enfants que nous les aimons. Mais sommes-nous bien sûrs que ces achats vont ajouter à notre bonheur, le permettre, le faciliter ? Si c’était le contraire ? S’ils le fragilisaient ou l’empêchaient ? Le mode de vie matérialiste fait exactement cela : il nous refile sa camelote, dans le nid de nos vrais besoins. Ce système a compris que les humains ont besoin de liens, alors il essaie de transformer les lieux de consommation en « lieux de convivialité ». On parle parfois, à propos des supermarchés et grands magasins, de « temples de la consommation ». En fait, ce ne sont pas des temples, mais des agoras, des forums. C’est pire. Au moins dans les temples ne viennent prier et communier que les fidèles ; mais tout le monde va causer au forum… »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« La vie, c’est ce qui s’écoule pendant que vous faites des choses inutiles. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« On peut se réfugier, aussi, dans des ruminations ou des rêveries ou des espoirs, vivre entortillé dans nos chimères et nos attentes, sans jamais sortir prendre l’air dans la vie légère ; légère parce que sans attente justement, sans intention autre que ressentir et observer ce que c’est que d’être vivant et présent. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Notre pseudo-liberté matérialiste est celle de bêtes asservies. Nous sommes devenus des animaux d’élevage, ou de zoo. Nourris, gavés, soignés, mais déambulant tristement dans nos cages, névrosés. Et psychologiquement fragiles. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Tu marches dans un jardin public, un matin d’hiver, en allant à ton travail, avec tes soucis de santé. Tu croises deux femmes qui courent en bavardant, gaiement, l’air en pleine santé. Tu es soudain submergée sous le déferlement de tes états d’âme : envie (« elles sont en bonne santé, elles »), irritation (« deux femmes au foyer qui n’ont rien d’autre à faire que s’occuper d’aller bien »), tristesse (« si seulement je pouvais ne pas être malade »), inquiétude (« comment ça va finir ? »). Tout commence à tourner en boucle, mais tu continues à marcher, à respirer l’air froid, à t’imprégner des odeurs du parc et de la ville, toutes mélangées. Tu ne cherches pas à lutter contre tes états d’âme mais tu attends juste qu’ils passent. Et tout s’éloigne sans que tu comprennes ni pourquoi ni comment. La paix est revenue juste parce que tu es revenue habiter l’instant présent. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« On peut être victime de vols répétés de conscience. Notre époque est caractérisée par les « vols d’attention » : les interruptions de la publicité, des coups de téléphone, des SMS ou des mails, mais aussi l’habitude de la « disponibilité », devenue une valeur moderne. L’indisponibilité et le retrait peuvent certes poser des problèmes, mais être toujours prêt à tout interrompre pour répondre à toute forme de sollicitation, n’est-ce pas aussi absurde ? Cela peut aboutir en tout cas à la fragmentation de nos capacités attentionnelles : la possibilité de « zapper » si quelque chose ne nous convient pas et de nous changer ainsi les idées va finalement conduire à ne plus avoir d’idées du tout. Nous en avons parlé, ces démolitions constantes de nos capacités attentionnelles induisent une perturbation de nos équilibres intérieurs et de nos états d’âme, qui finit par nous être nocive. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Souvent, nous passons à côté de nos vies. Si souvent, il nous arrive de ne pas être dans ce qu’on fait ! D’être à côté… À côté de nos bonheurs. Tous ces dimanches où on pense au lundi et où on ne profite pas du repos et de ses proches. Puis ces lundis où l’on regrette de ne pas avoir savouré son repos, et où du coup on n’est pas disponible pour ce qu’on a à faire ; alors on le fait avec difficulté et sans plaisir. Ce qui entraîne des retards, des complications, du déplaisir, et de nouveaux états d’âme désagréables. À côté des petites choses pas importantes. Toutes les fois où on n’écoute pas ce qu’on nous dit, où l’on est absent, ailleurs. Toutes les fois où l’on ne sait plus où on a rangé quelque chose. Toutes les fois où on est allé quelque part sans y penser, en « pilotage automatique ». On arrive et on s’aperçoit qu’on a marché ou conduit dans un état second, dans un autre univers : pas dans la réalité mais dans nos états d’âme. À côté des moments importants. Combien de mariages, de cérémonies, de « grands moments » traversés dans un état second, où on se focalise sur tout sauf sur l’essentiel : l’instant présent. Parce que notre esprit est encombré de tant de choses et de soucis que l’on n’est capable ni de contrôler ni d’écarter. Par moments, c’est presque toute notre vie qui prend l’habitude de s’écouler comme ça, hors de nous, à côté de nous, devant nous. Et nous suivons en trottinant derrière, en essayant de ramasser les morceaux, et d’en faire une construction cohérente après coup, en recollant souvenirs, photos, et réflexions éparses. Nous sommes victimes de la rémanence : l’instant d’avant dévore l’instant présent. Ou de l’anticipation et de l’inquiétude : l’instant d’après occupe nos pensées. L’instant présent n’existe plus : noyé dans le néant. Mais passer à côté du présent, est-ce que ce n’est pas passer à côté de sa vie ? »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« On peut refuser de laisser faire la vie. Et s’enfermer dans un problème, ou pseudo-problème, et ne pas vouloir lâcher prise tant qu’on ne l’a pas résolu. Nous appelons cela la « persévérance névrotique », ce qui est un terme psychologique assez explicite. En voici un petit exemple donné par un psychologue de mes amis dans son livre sur la conscience, justement : chercher ses clés pendant deux minutes est un comportement adapté ; les chercher pendant deux heures l’est beaucoup moins. Et les chercher toute la journée ne l’est plus du tout. Il vaut mieux alors accepter qu’on les a perdues, laisser faire le temps ou s’orienter vers une autre solution que continuer de chercher. Nous transformons ainsi nombre de difficultés qui devraient rester bénignes en grands problèmes existentiels. Ces clés perdues deviennent l’incarnation transitoire de ma malchance et de ma destinée d’humain malheureux et victime d’un destin contraire. Mais la vie peut continuer, même si nous n’avons pas réglé tous nos problèmes ! »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Accepter ce qui est, habiter le réel ; puis décider et agir. Mais pas : refuser ce qui est, rêver de ce qui n’est pas, fuir le réel ; puis souffrir et subir ou agir de manière absurde et impulsive. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Et puis, nous l’avons vu, on peut vouloir simplement refuser la douleur de certains moments de vie. Refuser d’éprouver l’expérience de la souffrance, ou du désagréable, simplement. Alors, face aux états d’âme pénibles, on peut réagir comme un chirurgien : pour supprimer le problème on découpe large et on enlève tout. Pour ne pas ressentir cette tristesse ou cette inquiétude en moi lorsque je me laisse un peu aller, ou lorsque je ne fais rien, j’évite de me laisser aller, ou de ne rien faire. Pour ne pas ressentir le désagréable, je m’efforce de ne plus rien ressentir du tout. Je me blinde, je me durcis. Je me prive du goût de la vie parce qu’il a été, autrefois, amer. Ces fuites ne changeront pas nos existences, si toutefois elles doivent l’être. Elles nous feront juste patienter, tenir, jusqu’à la mort – certains pessimistes diront que ce n’est déjà pas si mal – ou jusqu’à une explosion ultérieure, une crise, une dépression. Pas présents, pas conscients, comment pourrions-nous alors être heureux ? Au mieux, être parfois soulagés, satisfaits, pas trop malheureux… »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« On peut aussi ouvrir les yeux de manière moins douloureuse, au travers d’événements de vie simples et naturels : avoir des enfants, voyager, rencontrer, aimer… Ces moments de vie répétés, acceptés, savourés, nous aident à comprendre ce qui importe, non pas de manière intellectuelle, mais expérientielle. Ils ouvrent notre conscience, la décadenassent. Et l’éveillent à ce qui est fondamental. Et parfois, des instants encore plus simples, déchirent le voile de manière encore plus radicale. Comme des évidences douces et brutales à la fois… »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Conséquences : « Cette vie que tu vis, ce n’est qu’une vie morte » La liste des maux est longue. Avoir le sentiment récurrent de ne pas être en phase avec sa vie, pas « bien dans sa vie ». Être parasité par l’intuition qu’on serait mieux ailleurs, mais sans savoir vraiment si on y serait mieux (et même : en sachant bien que non, on ne serait pas mieux ailleurs). Avoir toujours envie de s’évader : mais c’est nous-mêmes qui nous sommes enfermés en nous-mêmes ! Nous ne ferons que déplacer ailleurs notre cage. Fitzgerald disait à ce propos : « La célèbre “Évasion” ou “la fuite loin de tout” est une excursion dans un piège. » Avoir l’impression de ne jamais être à sa place, de ne pas arriver à la trouver. Et finir par se demander s’il en existe une pour nous. Être habité, si souvent, par des états d’âme d’ennui, d’incomplétude, d’insatisfaction. Avoir des sentiments de vide. Mener les « existences de calme désespoir » dont parlait Thoreau. Être souvent plongé dans la morosité, dans les cafards liés à un quotidien dont on ne voit pas l’intérêt, dans la grisaille. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Tu salues une amie qui s’en va en taxi, sous la pluie. Tu te sens tout à coup touchée par la densité de l’instant, totalement dans le présent. Tu entends tous les bruits de la rue, tu sens toutes les gouttes de pluie, tu vois tout sans rien freiner ni filtrer par pensées ou jugements. Tu es juste en train de saluer cette amie qui part. Tu observes son visage qui te sourit derrière la vitre criblée de gouttes de pluie, tu espères que tout ira bien. Le temps s’écoule au ralenti. Tu sens brutalement l’immense fragilité de nos existences, l’immense importance des liens et de l’affection. Tu as envie de courir après le taxi pour l’embrasser et la saluer encore, mieux que tu ne l’as fait. Mais tu ne te sens pas inquiète ni mélancolique. Tu as juste compris quelque chose. Que tu vas peut-être oublier dans les cinq minutes qui suivent, tant tu sais que la journée sera chargée. Mais tu es tranquille, car la trace posée en toi par cet instant est indélébile. Tu le sais. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Se noyer dans des souffrances diffuses. Des douleurs morales réelles, mais sans causes claires ou nettes. Les plus difficiles à aider en psychothérapie. Peut-être que la psychanalyse est la seule à pouvoir les améliorer, si son principe en est accepté par la personne : dans l’analyse on ne sait pas où on va, ni comment, ni si on sera soulagé à la sortie. Même si, parfois, la psychanalyse noie au contraire les personnes en elles-mêmes. Même si parfois on a l’impression que c’est juste le temps passé qui a apporté le soulagement, lorsqu’il est venu ; et qu’il s’agit, davantage que d’une libération, d’une usure et d’une érosion des douleurs. Mais bon, c’est tout de même un soulagement… Se sentir submergé. Par des ondes de désespoir, des crises d’angoisse, des bouffées de colère, venues du fond de nous, c’est-à-dire d’on ne sait où. Puis ça passe, mais on n’a pas bien compris pourquoi, et on sent bien que rien n’a été vraiment résolu. On en sort juste soulagé, avec le sentiment flou qu’une prochaine vague va arriver et à nouveau nous recouvrir, nous étouffer. Alors, nous nous débattrons, nous fuirons dans l’action, le travail, l’alcool, ou d’autres choses qui nous calment ou détournent notre attention. Puis ça recommencera encore et encore. Nous mènerons une existence de Sisyphe, pas tranquille et pas content d’être vivant, finalement. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« On peut aussi perdre son efficacité, son rendement au travail, ou dans sa capacité à faire face aux problèmes quotidiens, et à les régler. Mais au regard de tout ce que nous venons d’évoquer plus haut, on s’en fiche un peu de l’efficacité, non ? En tout cas, on ne va pas en faire une valeur absolue, de cette efficacité sans âme et sans joie : nous préférerions une efficacité qui incarne et reflète notre plaisir de vivre, notre contentement d’être quelque chose plutôt que rien, d’être vivant plutôt que mort. Car le pire, c’est la vie sans conscience. Et le pire de ce pire : les moments de prise de conscience d’une vie sans conscience. La modernité l’aggrave, mais il s’agit en réalité d’une éternelle difficulté de la vie humaine, et c’est pour cela que les vers du poète romain Lucrèce, contemporain de Spartacus, résonnent encore en nous : « Cette vie que tu vis, ce n’est qu’une vie morte. » Tout comme résonnent en nous ces mots du contemporain Éric Chevillard, lorsqu’il parle de ces « jours pour rien », ces jours « où les nerfs ne sont pas dans les prises, où je peine à soulever une aile. Au soir, avant de s’évanouir à son tour, mon ombre signe pour moi d’une croix la feuille de présence ». Pourquoi ne sommes-nous pas présents, pourquoi ne vivons-nous pas plus conscients ? Pourquoi tous ces états d’âme amers, comme autant de réveils et de retours de manivelle liés au sentiment de mener une vie vide ? »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« À l’hôpital. Je fouille dans la poubelle des secrétaires, où j’ai jeté l’enveloppe d’un courrier de patient. Après l’avoir lu dans mon bureau, je me suis aperçu qu’il n’y avait pas d’adresse sur la lettre, qui demande une consultation. Les patients distraits ou perturbés font parfois ça. Vite, récupérer cette adresse sur l’enveloppe, impossible de laisser ce courrier triste sans réponse ! Je fouille, je remue, je retourne les vieux papiers, un ou deux mouchoirs jetables, des gobelets de café un peu collants. Pfff… Il y a plein d’enveloppes, évidemment, mais où est la mienne ? Les infirmières et secrétaires se moquent gentiment de moi, plongé dans la poubelle. Ça me fait rire aussi, mais je me sens parfaitement à ma place en train de faire ça. Bizarrement, j’entends une petite voix qui me dit : « Tout est OK, tu fais exactement ton boulot, et tu es exactement à ta place, à farfouiller dans les poubelles de la souffrance ; cherche encore un peu. »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Tu penses à Pascal et à son Mémorial, ces notes fiévreuses qu’il portait toujours sur lui et qu’on a retrouvées après sa mort dans la doublure de son vêtement. Tu penses à ce moment de feu et de foi qu’il a connu, le lundi 23 novembre 1654, « entre 10 heures et demie du soir jusques environ minuit et demi ». Frappé par la grâce, « “Dieu d’Abraham, Dieu d’Isaac, Dieu de Jacob”, non des philosophes et des savants. » Pas de cogitations ni de réflexions, mais une révélation, « Certitude. Certitude. Sentiment. Joie. Paix. » Pascal qui tombe à genoux sous la violence de ce qu’il est en train de vivre et de comprendre. « Joie, joie, joie, pleurs de joie. » Qui palpite et qui comprend, « Renonciation totale et douce. » »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Je me souviens du choc à ma première lecture de la Lettre de Lord Chandos, célèbre nouvelle de l’écrivain autrichien Hugo von Hofmannsthal, qui raconte l’histoire d’un homme expliquant à un ami (le philosophe Francis Bacon) pourquoi il s’est retiré du monde, a renoncé à écrire et plus encore. « Toute l’existence m’apparaissait autrefois, dans une sorte d’ivresse continuelle, comme une grande unité… » « Depuis lors, je mène une existence que vous aurez du mal à concevoir, je le crains, tant elle se déroule hors de l’esprit, sans une pensée. […] Il ne m’est pas aisé d’esquisser pour vous de quoi sont faits ces moments heureux ; les mots une fois de plus m’abandonnent. […] Un arrosoir, une herse à l’abandon dans un champ, un chien au soleil, un cimetière misérable, un infirme, une petite maison de paysan, tout cela peut devenir le réceptacle de mes révélations […], la source de ce ravissement énigmatique, silencieux, sans limite. » Tant d’analyses ont été faites à l’infini sur la portée de ce texte (notamment l’incapacité du langage à traduire la complexité de toute forme d’expérience) qu’il est certainement, comme pour Pascal, réducteur de n’en extraire que ces quelques mots. Mais ils disent tant, et avec tant de force ! »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« La pleine conscience consiste à être présent à l’expérience du moment que nous sommes en train de vivre, sans filtre (on accepte ce qui vient), sans jugement (on ne cherche pas si c’est bien ou mal, désirable ou non), et sans attente (on ne souhaite pas que quelque chose arrive ou se passe). La pleine conscience est donc une simple présence – juste être là –, mais si difficile à atteindre… En général notre attention n’est que partiellement consacrée à ce que nous sommes en train de vivre. Et nous faisons des efforts pour nous concentrer sur certains points (qui nous semblent alors importants) plutôt que sur d’autres (que nous jugeons secondaires). »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


« Au moment où je vais peut-être mourir, qui peut dire s’il n’est pas suprêmement important d’écouter une dernière fois le murmure du vent ? »
Christophe André (Les États d'âme: Un apprentissage de la sérénité)


Cliquez ici pour en découvrir plus sur Christophe André

Vous pouvez attribuez de une à cinq étoiles à cette nouvelle. Cinq étant la note maximale. Il vous suffit de cliquer sur le nombre d'étoiles souhaité.

Envoyer

 

 

 

Vous pouvez attribuez de une à cinq étoiles à cette nouvelle. Cinq étant la note maximale. Il vous suffit de cliquer sur le nombre d'étoiles souhaité.

Envoyer

 

 

Un cinéma tenu par le Diable en personne. Une créature seule sur une planète liquide. Une invasion très câline. Un lierre envahissant et un bébé parmi les étoiles [..]

Dans ce premier tome de ma série « Aubes et Crépuscules », je vous propose dix nouvelles courtes choisies pour vous surprendre.

Si vous avez aimé me lire, vous pouvez me remercier et soutenir mon activité d'écriture en vous procurant le premier tome de ce recueil de nouvelles.

Disponible au format papier ou numérique sur Amazon.fr  


www.sethmessenger.fr
www.sethmessenger.fr est un site d'auteur. Il vous présente mon travail d'écriture et vous permet de le soutenir en vous abonnant à ce site. Découvrez donc ici quelques-unes de mes nouvelles et autres formes de récits.

©2018 – Tous droits réservés, Philippe Jouy a.k.a Seth Messenger.
français : Mon Ange | english : My angel | français : Qui est Seth Messenger ? | english : You would like to read more? | français : Mon nom est Pierre | français : Patience | english : The Wait | english : My name is Pierre | français : Ca arrivera près de chez vous | english : Who's Seth Messenger? | english : The Moor | english : It's going to happen near you | français : La Lande | english : News from behind the glass | français : Vous aimeriez en lire d'avantage ? | français : Des nouvelles de derrière la vitre |

français : Citations de Ernest Hemingway | english : Abu Shakour's quotes | français : Citations de Epictète | english : Richard Bach's quotes | français : Citations de Anthelme Brillat-Savarin | english : Vladimir Jankélévitch's quotes | français : Citations de Etienne Rey | english : Christine Angot's quotes | english : Joseph de Maistre's quotes | english : Talleyrand's quotes | français : Citations de Abbé Pierre | english : Miguel de Unamuno's quotes | english : Stefan Zweig's quotes | français : Citations de Paul Carvel | english : Mario Vargas Llosa's quotes | english : Marguerite Yourcenar's quotes | english : Winston Churchill's quotes | français : Citations de Eugène Cloutier | français : Citations de Isaac Asimov | français : Citations de Woody Allen | english : Karl Marx's quotes | english : Marcel Aymé's quotes | français : Citations de Frank Herbert | english : Gilbert Bécaud's quotes | english : Michel Conte's quotes | français : Citations de Julien Green | français : Citations de Malcolm de Chazal | english : Jean-Marie Poupart's quotes | english : Juvénal's quotes | français : Citations de Talleyrand | english : Henri Michaux's quotes | français : Citations de Alexander Pope | français : Citations de Napoléon Bonaparte | english : Romain Gary's quotes | français : Citations de Yves Bonnefoy | français : Citations de Noël Audet | français : Citations de Pablo Picasso | français : Citations de Jean-Jacques Schuhl | français : Citations de Romain Rolland | français : Citations de Frédéric Dard | english : Paul-Jean Toulet's quotes | français : Citations de Patrick Poivre d'Arvor | français : Citations de Luis Fernandez | français : Citations de Duc de Lévis | français : Citations de Alexandre Pothey | français : Citations de Georges Elgozy | français : Citations de Jules Romains | français : Citations de Erik Orsenna | français : Citations de Socrate | english : Madeleine Ferron's quotes | english : Jacques Audiberti's quotes | français : Citations de John Donne | english : Charles Dickens's quotes | français : Citations de Jacques Lamarche | english : Swâmi Râmdâs's quotes | english : Elbert Hubbard's quotes | english : Euripide's quotes | english : Madame de Maintenon's quotes | français : Citations de Adrien Therio | english : Georges Bernanos's quotes | english : Arturo Pérez-Reverte's quotes | english : Tahar Ben Jelloun's quotes | français : Citations de Georges Bataille | français : Citations de Samuel Beckett | français : Citations de Henri Barte | english : Régis Hauser's quotes | english : Jules Michelet's quotes | français : Citations de Georges Clemenceau | english : Malcolm de Chazal's quotes | français : Citations de Jean de La Fontaine | english : Denis Diderot's quotes | english : Jean Yanne's quotes | english : Rudyard Kipling's quotes | english : Jean-Louis Chrétien's quotes | français : Citations de Albert Schweitzer | français : Citations de Claire Martin | français : Citations de Michel Polac | english : André Breton's quotes | français : Citations de Emil Michel Cioran | français : Citations de Erik Satie | english : André Lévy's quotes | english : Gunter Pauli's quotes | english : Edmond Jabès's quotes | english : W.C. Fields's quotes | français : Citations de Morgan Sportès | français : Citations de Jacques Ferron | français : Citations de François Truffaut | english : Sacha Guitry's quotes | français : Citations de Moses Isegawa | français : Citations de Lao She | français : Citations de Claude Frisoni | français : Citations de Jonathan Swift | english : Erik Satie's quotes | english : Maurice Toesca's quotes | english : Yves Thériault's quotes | english : Paul Eluard's quotes | english : Ernest Hemingway's quotes | français : Citations de Paul Valéry | english : Guy Bedos's quotes | français : Citations de André Maurois | français : Citations de Eschyle | français : Citations de Héraclite d'Ephèse | français : Citations de Jacques Attali | english : Edouard Herriot's quotes | english : Théophile Gautier's quotes | français : Citations de René Barjavel | english : Ferdinand Bac's quotes | english : Michel Audiard's quotes | français : Citations de Edmond Jabès | français : Citations de Antonine Maillet | français : Citations de Jean Guitton | français : Citations de Jacques Chirac | english : Friedrich Hegel's quotes | english : Eugène Delacroix's quotes | français : Citations de Baden-Powell | english : Chevalier de Méré's quotes | français : Citations de André Pronovost | english : Jean Racine's quotes | english : Aurélien Scholl's quotes | français : Citations de Fernand Vandérem | français : Citations de Charlotte Savary | français : Citations de Francis Bacon | english : Francis Bacon's quotes | français : Citations de Pierre Dac | français : Citations de Euripide | english : Blaise Pascal's quotes | français : Citations de Elisabeth Badinter | français : Citations de Eugène Delacroix | english : Anatole France's quotes | english : Bernardin de Saint-Pierre's quotes | english : Noël Audet's quotes | english : Raymond Radiguet's quotes | english : Lao She's quotes | english : Louis XIV's quotes | english : Claude Lévi-Strauss's quotes | français : Citations de Jean-Claude Carrière | français : Citations de Scott Adams | français : Citations de Claude Adrien Helvétius | français : Citations de Juvénal | français : Citations de Jean-Pierre Florian | français : Citations de Quino | français : Citations de Pascal Quignard | français : Citations de Renaud | english : Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais's quotes | français : Citations de Alexandre Dumas | english : Charles Joseph de Ligne's quotes | français : Citations de Ovide | english : Eve Belisle's quotes | français : Citations de Eve Belisle | français : Citations de Louis Pauwels | english : René Char's quotes | français : Citations de André Langevin | français : Citations de Albert Sanchez Pinol | français : Citations de Roger Judrin | english : Isaac Newton's quotes | français : Citations de Helen Fielding | français : Citations de Anatole France | english : Saint Paul's quotes | français : Citations de Hervé Bazin | english : Georges Dor's quotes | français : Citations de Louis Gauthier | english : Hubert Aquin's quotes | english : Joseph Joubert's quotes | english : George Gordon, Lord Byron's quotes | english : Bertrand Russell's quotes | français : Citations de Valéry Larbaud | français : Citations de Gérard de Nerval | english : Sénèque's quotes | english : Madeleine Chapsal's quotes | français : Citations de Edward Bond | english : Ludwig Wittgenstein's quotes | english : Georges Bataille's quotes | français : Citations de Hippolyte Taine | français : Citations de Vladimir Nabokov | français : Citations de Yves Thériault | français : Citations de Pierre de Ronsard | français : Citations de Abraham Lincoln | english : Valéry Larbaud's quotes | english : Roland Topor's quotes | français : Citations de André Roussin | english : Claude Jasmin's quotes | français : Citations de François Proust | english : Stig Dagerman's quotes | english : Renaud's quotes | english : Noctuel's quotes | français : Citations de Bruno Masure | english : Jean O'Neil's quotes | english : André Birabeau's quotes | français : Citations de Aldous Huxley | français : Citations de Jean-François Revel | français : Citations de Adrienne Maillet | english : Helen Fielding's quotes | français : Citations de Fernando Pessoa | english : Jean Jaurès's quotes | english : François Cavanna's quotes | français : Citations de Stanislaw Jerzy Lec | english : Pythagore's quotes | english : Roger Fournier's quotes | français : Citations de Jean Paulhan | français : Citations de Ferdinand Bac | français : Citations de Marie du Deffand | français : Citations de Martin Luther King | français : Citations de Paul Guth | english : Michel Polac's quotes | français : Citations de Charles Péguy | français : Citations de Georges Courteline | english : Casimir Delavigne's quotes | english : Alain Finkielkraut's quotes | français : Citations de Georges Braque | english : André Langevin's quotes | english : Ylipe's quotes | français : Citations de Jacqueline Mabit | français : Citations de Didier Decoin | english : Charles-Augustin Sainte-Beuve's quotes | english : Yves Bonnefoy's quotes | english : Groucho Marx's quotes | français : Citations de Henry Monnier | français : Citations de Emmanuel Macron | français : Citations de Henri Bergson | français : Citations de Jean Dion | français : Citations de Alain Bosquet | français : Citations de Alphonse Daudet | français : Citations de Ramon Gomez de la Serna | français : Citations de Robert Charbonneau | english : André Pronovost's quotes | français : Citations de Boris Tzaprenko | english : Dave Barry's quotes | english : Gaston Bachelard's quotes | english : Simone de Beauvoir's quotes | français : Citations de Khalil Gibran | english : David Herbert Lawrence's quotes | english : Albert Willemetz's quotes | english : Roger Martin du Gard's quotes | english : Charles Péguy's quotes | english : Françoise Giroud's quotes | français : Citations de William Faulkner | english : Philippe Sollers's quotes | english : Gustave Flaubert's quotes | english : Albert Brie's quotes | français : Citations de Philippe Caubère | français : Citations de Jean-Claude Clari | français : Citations de Arturo Pérez-Reverte | français : Citations de Arthur Schopenhauer | français : Citations de Henri Louis Mencken | français : Citations de Hermann Hesse | français : Citations de Louis Jouvet | français : Citations de Cicéron | français : Citations de Louis XIV | français : Citations de François Hertel | français : Citations de Camille Laurens | français : Citations de Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux | english : Alaa El Aswany's quotes | français : Citations de Alexis Carrel | français : Citations de Louis de Bonald | english : Maurice Barrès's quotes | français : Citations de Mike Horn | english : Plutarque's quotes | english : Patrick Besson's quotes | français : Citations de Mao Tsé-Toung | français : Citations de Michelle Guérin | français : Citations de Wystan Hugh Auden | français : Citations de Bernard Werber | english : Alain Bosquet's quotes | english : François de La Rochefoucauld's quotes | français : Citations de Friedrich Hegel | français : Citations de Jim Morrison | english : Colette's quotes | français : Citations de Fiodor Dostoïevski | français : Citations de Benjamin Franklin | english : George Santayana's quotes | english : Jacques Rigaut's quotes | english : Léonard de Vinci's quotes | english : Robert Sabatier's quotes | français : Citations de Etienne de Senancour | english : Eugène Cloutier's quotes | english : Gilles Dhonneur's quotes | english : Joseph Conrad's quotes | english : Henri Jeanson's quotes | français : Citations de Pierre Legaré | english : Daniel Pennac's quotes | français : Citations de Alfred Sauvy | français : Citations de Gilbert Bécaud | english : Francis Dannemark's quotes | english : Molière's quotes | english : Marguerite de Navarre's quotes | français : Citations de Marc Levy | français : Citations de Jacques Chardonne | english : Cardinal de Retz's quotes | english : Bouddha's quotes | english : Anton Tchekhov's quotes | english : Nicolas de Malebranche's quotes | français : Citations de Henry Becque | français : Citations de Jiang Zilong | français : Citations de Réjean Ducharme | français : Citations de Madame de Maintenon | français : Citations de François Bayrou | français : Citations de Isabelle Sorente | français : Citations de Nicolas de Malebranche | english : Isabelle Sorente's quotes | français : Citations de Auguste Detoeuf | français : Citations de Philippe Meyer | français : Citations de Bernard Blier | english : Jules Romains's quotes | english : André Siegfried's quotes | english : Eric-Emmanuel Schmitt's quotes | français : Citations de José Artur | english : Michel de Montaigne's quotes | français : Citations de George Orwell | français : Citations de Stendhal | français : Citations de Henri Michaux | français : Citations de Sacha Guitry | français : Citations de Roger Martin du Gard | français : Citations de Elbert Hubbard | english : Martin Luther King's quotes | français : Citations de Maurice Chapelan | english : Reine Malouin's quotes | english : Stéphane Mallarmé's quotes | français : Citations de Antonin Artaud | français : Citations de Érasme | français : Citations de Steve Jobs | français : Citations de Jean-Marie Adiaffi | english : Frank Herbert's quotes | français : Citations de Théognis de Mégare | français : Citations de Anthony Burgess | français : Citations de August Strindberg | français : Citations de Jean-Marie Poupart | english : Leibniz's quotes | français : Citations de Heinrich Heine | français : Citations de Molière | français : Citations de Serge Gainsbourg | français : Citations de Marc Escayrol | français : Citations de Madeleine Ferron | english : Sophocle's quotes | français : Citations de Abu Shakour | français : Citations de Jean Delacour | english : Benjamin Constant's quotes | français : Citations de Joseph de Maistre | français : Citations de Rémy de Gourmont | français : Citations de André Mathieu | english : Woody Allen's quotes | français : Citations de Maurice Donnay | english : Marcel Pagnol's quotes | english : Jules Renard's quotes | english : Erik Orsenna's quotes | english : Tacite's quotes | français : Citations de Lautréamont | français : Citations de Tonino Benacquista | english : Le curé d'Ars's quotes | français : Citations de Chopra Deepak | français : Citations de Miguel de Unamuno | français : Citations de Jodie Foster | français : Citations de Francis de Croisset | français : Citations de Pierre Reverdy | français : Citations de Ludwig Wittgenstein | english : Didier Decoin's quotes | français : Citations de Peter Singer | english : Roger Judrin's quotes | français : Citations de Bernardin de Saint-Pierre | français : Citations de Jacques Derrida | français : Citations de Publius Syrus | english : Léo Campion's quotes | english : Arthur Koestler's quotes | english : José Artur's quotes | français : Citations de Dalaï Lama | english : Michèle Bernier's quotes | english : Louis de Bonald's quotes | english : Johann Wolfgang von Goethe's quotes | english : Jean Giraudoux's quotes | english : Françoise Sagan's quotes | english : Pierre Legaré's quotes | français : Citations de Henri-Frédéric Amiel | français : Citations de Horace | english : François Barcelo's quotes | english : René Barjavel's quotes | français : Citations de Louis Auguste Commerson | english : Albert Einstein's quotes | français : Citations de Pierre Dehaye | français : Citations de Richard Francis Burton | français : Citations de Michèle Mailhot | english : Jacques Chirac's quotes | français : Citations de Michel Tournier | english : Julien Green's quotes | english : Léopold Sédar Senghor's quotes | français : Citations de Saint Thomas d’Aquin | english : Henry de Montherlant's quotes | english : Isaac Asimov's quotes | français : Citations de Jean Chalon | english : Albert Camus's quotes | english : Camille Laurens's quotes | français : Citations de Henri Duvernois | français : Citations de Charles Perrault | français : Citations de Georges Brassens | français : Citations de Jean Cocteau | français : Citations de Franz Kafka | français : Citations de Saint Augustin | english : Francis de Croisset's quotes | english : Léon Bloy's quotes | français : Citations de Alexandre Vialatte | français : Citations de Jacques Brel | français : Citations de Serge Uzzan | français : Citations de Jean-François Kahn | english : Nicolas Hulot's quotes | français : Citations de Anton Tchekhov | english : Francis Bossus's quotes | english : Bernard Arcand's quotes | english : Jean Giono's quotes | français : Citations de François Mitterrand | français : Citations de Swâmi Râmdâs | français : Citations de Françoise Sagan | english : Hazrat Ali's quotes | français : Citations de Roland Topor | français : Citations de Jacques Sternberg | english : Jules Verne's quotes | english : Paul Guth's quotes | english : Wystan Hugh Auden's quotes | english : Graham Greene's quotes | english : Quintilien's quotes | english : Robert Heinlein's quotes | français : Citations de Peter Ustinov | english : Jean Grenier's quotes | français : Citations de Marquis de Sade | english : Louis Scutenaire's quotes | français : Citations de Tahar Ben Jelloun | français : Citations de Charles-Ferdinand Ramuz | français : Citations de Mère Teresa | english : Stendhal's quotes | français : Citations de Charlie Chaplin | english : Andrée Maillet's quotes | english : Sahar Khalifa's quotes | français : Citations de Samuel Butler | english : Jean le Rond d’Alembert's quotes | français : Citations de Karl Marx | français : Citations de Pierre Drieu La Rochelle | english : Alexandre Vialatte's quotes | français : Citations de André Siegfried | english : Boris Cyrulnik's quotes | english : Jean-Yves Soucy's quotes | english : John Fitzgerald Kennedy's quotes | english : Alfred de Vigny's quotes | english : Peter Ustinov's quotes | english : Antonine Maillet's quotes | english : Benjamin Disraeli's quotes | français : Citations de Anonyme | english : Henry Becque's quotes | english : Jean-Louis Aubert's quotes | français : Citations de Vaclav Havel | english : Maurice Druon's quotes | english : Jean-Marie Poirier's quotes | english : Serge Gainsbourg's quotes | english : Mocharrafoddin Saadi's quotes | english : Nikola Tesla's quotes | english : René Descartes's quotes | français : Citations de Jean-Jacques Goldman | english : Gabrielle Roy's quotes | français : Citations de Francis Dannemark | english : Jacqueline Mabit's quotes | français : Citations de Hubert Reeves | français : Citations de Michèle Bernier | english : Jean-Christophe Grangé's quotes | english : Edgar Morin's quotes | english : Dominique Blondeau's quotes | français : Citations de Joris-Karl Huysmans | english : Stephen King's quotes | français : Citations de Saint François de Sales | english : Albert Schweitzer's quotes | english : Chopra Deepak's quotes | english : Napoléon Bonaparte's quotes | english : Charles Baudelaire's quotes | français : Citations de Léo Campion | english : Tchouang-Tseu's quotes | français : Citations de Alfred Capus | français : Citations de Rainer Maria Rilke | english : Joë Bousquet's quotes | français : Citations de Philippe Geluck | english : Vauvenargues's quotes | français : Citations de Ahmadou Kourouma | français : Citations de Léonard de Vinci | english : Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux's quotes | english : Paul Auster's quotes | english : Théognis de Mégare's quotes | français : Citations de Grégoire Lacroix | english : Léon Tolstoï's quotes | français : Citations de Hazrat Ali | français : Citations de William Shakespeare | english : Maurice Donnay's quotes | english : Auguste Comte's quotes | english : Patrick Timsit's quotes | français : Citations de Chamfort | français : Citations de Voltaire | français : Citations de Pierre Perret | français : Citations de Miguel de Cervantès | français : Citations de Saint Luc | français : Citations de Paul Auster | français : Citations de Albert Camus | english : Pindare's quotes | français : Citations de Leibniz | english : Björk's quotes | english : Jacques Lacan's quotes | français : Citations de Edmond Rostand | english : Joris-Karl Huysmans's quotes | français : Citations de Ménandre | english : Prosper Mérimée's quotes | english : Laurent Ruquier's quotes | english : Hésiode's quotes | français : Citations de Jacques Mailhot | français : Citations de Ninon de Lenclos | français : Citations de Charles Joseph de Ligne | français : Citations de Paul Morand | english : Eric Chevillard's quotes | english : Christine de Suède's quotes | français : Citations de Georges Duhamel | français : Citations de Pierre Choderlos de Laclos | english : Michèle Mailhot's quotes | english : François Hertel's quotes | english : Honoré de Balzac's quotes | français : Citations de Ylipe | english : Jean-Paul Sartre's quotes | français : Citations de Groucho Marx | français : Citations de Noctuel | english : Maurice Maeterlinck's quotes | français : Citations de Denis Guedj | english : Khalil Gibran's quotes | français : Citations de André Birabeau | français : Citations de Marcel Proust | français : Citations de Edgar Allan Poe | english : San Antonio's quotes | français : Citations de Monique Corriveau | français : Citations de Platon | français : Citations de Jacques Prévert | français : Citations de Alice Parizeau | français : Citations de Philippe Sollers | english : Edmond Rostand's quotes | français : Citations de Marie-Claire Blais | english : Frédéric Dard's quotes | français : Citations de Jean-Yves Soucy | français : Citations de Elsa Triolet | english : Marcel Proust's quotes | english : André Frossard's quotes | français : Citations de Jacques Dutronc | english : Alexandra David-Néel's quotes | english : Edmund Burke's quotes | français : Citations de Pierre Véron | english : Natalie Clifford Barney's quotes | français : Citations de Epicure | english : Antoine de Saint-Exupéry's quotes | français : Citations de Joseph Joubert | english : Fernando Pessoa's quotes | english : Robert Lalonde's quotes | english : Adrienne Maillet's quotes | français : Citations de Arthur Koestler | français : Citations de Madame de Sévigné | français : Citations de Georges Dor | english : Érasme's quotes | english : Arthur Rimbaud's quotes | français : Citations de Karl Kraus | français : Citations de Casimir Delavigne | english : Hafid Aggoune's quotes | english : Publius Syrus's quotes | français : Citations de Henry de Montherlant | english : Quino's quotes | français : Citations de Natalie Clifford Barney | english : Vincent Roca's quotes | english : George Herbert's quotes | english : Jean Delacour's quotes | français : Citations de Henry Miller | english : Guy de Maupassant's quotes | english : Max Jacob's quotes | english : Louis Jouvet's quotes | english : Jorge Luis Borges's quotes | français : Citations de Thomas Jefferson | english : Georges Brassens's quotes | français : Citations de Alain Finkielkraut | english : Jean Baudrillard's quotes | français : Citations de Hubert Aquin | english : Sören Kierkegaard's quotes | français : Citations de Madame de Girardin | français : Citations de François Barcelo | français : Citations de Christophe André | français : Citations de Vladimir Jankélévitch | français : Citations de Edouard Herriot | english : Thomas Bernhard's quotes | français : Citations de Gilles Archambault | français : Citations de Eugène Ionesco | english : François Mitterrand's quotes | english : Paul Morand's quotes | français : Citations de Andrée Maillet | français : Citations de Jean-Jacques Rousseau | english : Coluche's quotes | français : Citations de André Suarès | english : Madame de Sévigné's quotes | français : Citations de Amélie Nothomb | français : Citations de Michel Conte | english : Louis Auguste Commerson's quotes | français : Citations de Andy Warhol | français : Citations de Vincent Roca | français : Citations de Charles Fourier | english : Jacques Sternberg's quotes | english : Sully Prudhomme's quotes | français : Citations de Paul-Jean Toulet | english : Georges Elgozy's quotes | english : Romain Rolland's quotes | english : Oscar Wilde's quotes | english : Gandhi's quotes | english : Anonyme's quotes | english : Socrate's quotes | français : Citations de William Blake | english : Saint Luc's quotes | français : Citations de Jean Baudrillard | français : Citations de Léo-Paul Desrosiers | english : Edgar Allan Poe's quotes | français : Citations de Jules Petit-Senn | english : Marc Augé's quotes | english : Bernard Blier's quotes | english : Emmanuel Macron's quotes | english : Archytas's quotes | français : Citations de Ernest Renan | english : Achille Chavée's quotes | français : Citations de Yves Beauchemin | english : Duc de Lévis's quotes | français : Citations de Jean-Marie Gourio | english : Paul Claudel's quotes | français : Citations de André Lévy | français : Citations de Stefan Zweig | français : Citations de Eric Chevillard | english : Adrien Therio's quotes | english : Philippe Meyer's quotes | english : Alessandro Baricco's quotes | english : Edwige Feuillère's quotes | français : Citations de Jean d'Ormesson | français : Citations de Jean Ethier-Blais | français : Citations de Zhang Xianliang | english : Otto von Bismarck's quotes | english : Armand Salacrou's quotes | français : Citations de Marc-Aurèle | français : Citations de Louis Scutenaire | english : Giacomo Leopardi's quotes | english : Alphonse Daudet's quotes | français : Citations de Jules Michelet | français : Citations de Montesquieu | english : Homère's quotes | english : Tristan Bernard's quotes | français : Citations de Smaïn | english : Philippe Delerm's quotes | english : Sigmund Freud's quotes | english : Jonathan Swift's quotes | english : Voltaire's quotes | français : Citations de Claude Lévi-Strauss | français : Citations de Richard POWERS | français : Citations de Sigmund Freud | français : Citations de Robert Sabatier | français : Citations de Laure Conan | français : Citations de Georg Christoph Lichtenberg | français : Citations de Yvan Audouard | français : Citations de MC Solaar | english : Hélène Ouvrard's quotes | english : Gérard Bauër's quotes | français : Citations de Jacques de Bourbon Busset | english : Antonin Artaud's quotes | english : Jérôme Touzalin's quotes | français : Citations de Honoré de Balzac | français : Citations de Auguste Comte | français : Citations de Félicité de Lamennais | english : Jacques Mailhot's quotes | english : Gilbert Keith Chesterton's quotes | français : Citations de Raymond Radiguet | english : Michel Berger's quotes | english : Rabindranàth Tagore's quotes | english : Simone Weil's quotes | english : Luis Fernandez's quotes | english : Pierre Doris's quotes | english : Pierre Choderlos de Laclos's quotes | english : Mark Twain's quotes | français : Citations de Maître Eckhart | français : Citations de Jacques Rouxel | english : Jules Petit-Senn's quotes | français : Citations de George Herbert | english : Paul Géraldy's quotes | français : Citations de Milan Kundera | english : Claude Lelouch's quotes | français : Citations de Sénèque | français : Citations de Lucrèce | français : Citations de Jean-Louis Aubert | français : Citations de Professeur Choron | français : Citations de Noël Mamère | english : Albert Cohen's quotes | english : Bertolt Brecht's quotes | english : Karl Kraus's quotes | english : Alice Parizeau's quotes | english : Ralph Waldo Emerson's quotes | français : Citations de Térence | français : Citations de Cardinal de Retz | english : Xavier Forneret's quotes | français : Citations de Alexandra David-Néel | english : Jacques-Bénigne Bossuet's quotes | français : Citations de Bertrand Russell | français : Citations de Alessandro Baricco | français : Citations de Marcel Jouhandeau | english : Alain de Botton's quotes | english : Henri Bergson's quotes | français : Citations de Marcel Achard | english : Jim Morrison's quotes | english : Jean-François Revel's quotes | english : Elisabeth Badinter's quotes | français : Citations de Guillaume Apollinaire | français : Citations de Elias Canetti | english : Cicéron's quotes | english : Kofi Annan's quotes | français : Citations de Roger Fournier | english : Emile de Girardin's quotes | english : Marguerite Duras's quotes | français : Citations de Jean-Charles | english : Aristophane's quotes | english : Alexis Carrel's quotes | english : Edward Bond's quotes | français : Citations de Hésiode | français : Citations de Sophocle | français : Citations de Jean Simard | français : Citations de Tacite | english : Henri-Frédéric Amiel's quotes | english : Pierre-Jean Vaillard's quotes | français : Citations de Hugo Pratt | english : Jean Cocteau's quotes | english : Georges Braque's quotes | français : Citations de Roland Barthes | english : Jean Simard's quotes | english : Eugène Ionesco's quotes | français : Citations de Bernard Pivot | français : Citations de Françoise Hardy | english : Paul Bourget's quotes | english : Vaclav Havel's quotes | english : Jean Guitton's quotes | english : Jean Chalon's quotes | français : Citations de Stéphane Mallarmé | english : Gérard de Nerval's quotes | français : Citations de Nicolas Boileau | français : Citations de Giacomo Leopardi | français : Citations de Joë Bousquet | english : Arthur Schopenhauer's quotes | français : Citations de Archytas | english : Pascal Quignard's quotes | français : Citations de Eugène Labiche | english : Pierre Véron's quotes | english : William Shakespeare's quotes | français : Citations de Félix Leclerc | english : Edmond et Jules de Goncourt's quotes | english : Hubert Reeves's quotes | english : Heinrich Heine's quotes | english : Oliver Wendell Holmes's quotes | français : Citations de Gérard Bauër | english : Fernand Vandérem's quotes | français : Citations de Gilles Dhonneur | français : Citations de Antoine Blondin | français : Citations de Francesco Alberoni | français : Citations de Joseph Conrad | english : André Roussin's quotes | français : Citations de Albert Cohen | english : Jacques Chardonne's quotes | english : Charlie Chaplin's quotes | english : Smaïn's quotes | english : Jacques Derrida's quotes | english : Miguel de Cervantès's quotes | français : Citations de Jean Yanne | français : Citations de Sören Kierkegaard | english : Démocrite's quotes | english : François Truffaut's quotes | english : Henri Duvernois's quotes | english : Philippe Caubère's quotes | français : Citations de Hannah Arendt | français : Citations de Guy de Maupassant | français : Citations de Edwige Feuillère | français : Citations de J. R. R. Tolkien | français : Citations de Alice Ferney | français : Citations de Nikola Tesla | english : Paul Léautaud's quotes | english : Hannah Arendt's quotes | français : Citations de Tchouang-Tseu | français : Citations de Françoise Giroud | français : Citations de Vauvenargues | français : Citations de Plutarque | français : Citations de Gilbert Cesbron | français : Citations de Samuel Johnson | english : Gustave Thibon's quotes | français : Citations de Johann Wolfgang von Goethe | english : Driss Chraïbi's quotes | français : Citations de Richard Bach | english : Pierre Desproges's quotes | français : Citations de Alexis de Tocqueville | français : Citations de Léon Bloy | english : Madame de Staël's quotes | français : Citations de Blaise Pascal | français : Citations de André Gide | english : Elias Canetti's quotes | english : Madame de Girardin's quotes | english : Roch Carrier's quotes | français : Citations de Laurent Ruquier | english : André Gide's quotes | english : Pierre Joseph Proudhon's quotes | français : Citations de Omar Khayyâm | français : Citations de Pierre Karch | english : Ovide's quotes | english : John Donne's quotes | français : Citations de Alphonse Karr | français : Citations de Gustave Thibon | français : Citations de Albert Brie | english : Elsa Triolet's quotes | français : Citations de Louis-Ferdinand Céline | english : J. R. R. Tolkien's quotes | français : Citations de Dominique Blondeau | français : Citations de Achille Chavée | english : Eugène Guillevic's quotes | français : Citations de Gao Xingjian | français : Citations de W.C. Fields | français : Citations de Georges Feydeau | english : Baden-Powell's quotes | français : Citations de Henrik Ibsen | english : Saint François de Sales's quotes | english : Alice Ferney's quotes | français : Citations de Salvador Dali | english : Roland Barthes's quotes | english : Jacques Brel's quotes | français : Citations de Christine Angot | english : Fénelon's quotes | français : Citations de Michaël Krüger | english : André Malraux's quotes | english : Paulo Coelho's quotes | français : Citations de Mark Twain | français : Citations de Gabrielle Roy | english : Charles Perrault's quotes | english : Yasmina Reza's quotes | english : Pablo Picasso's quotes | english : Umberto Eco's quotes | français : Citations de Umberto Eco | français : Citations de Jean-Marie Poirier | english : Jacques Pater's quotes | français : Citations de Claude Roy | français : Citations de Lionel Jospin | français : Citations de Bernard Grasset | english : Francine Noël's quotes | english : Henry David Thoreau's quotes | english : Georges Feydeau's quotes | français : Citations de Jorge Luis Borges | english : Jean Dion's quotes | français : Citations de Jean Grenier | français : Citations de Sahar Khalifa | français : Citations de Boris Vian | français : Citations de San Antonio | français : Citations de Pythagore | english : Marc Escayrol's quotes | français : Citations de Homère | english : Gotthold Ephraim Lessing's quotes | english : Fiodor Dostoïevski's quotes | english : Marcelle Auclair's quotes | english : Tonino Benacquista's quotes | english : Etienne Rey's quotes | français : Citations de Hafid Aggoune | english : Robert Escarpit's quotes | français : Citations de Roland Bacri | français : Citations de Henri Jeanson | english : Jean Guéhenno's quotes | english : Olivier Lockert's quotes | english : Maître Eckhart's quotes | français : Citations de Robert Escarpit | français : Citations de Jean-Luc Godard | english : Ernest Renan's quotes | english : Francis Blanche's quotes | english : Léo-Paul Desrosiers's quotes | français : Citations de Luc Fayard | english : Michel Tournier's quotes | français : Citations de Boris Cyrulnik | français : Citations de Jean Racine | français : Citations de Paul Eluard | english : Baltasar Gracian y Morales's quotes | français : Citations de Marguerite de Navarre | english : Friedrich Nietzsche's quotes | english : Henri Barte's quotes | français : Citations de Francis Ford Coppola | français : Citations de Tristan Bernard | english : Jean-Claude Carrière's quotes | français : Citations de Coluche | english : Bernard Fontenelle's quotes | français : Citations de Rudyard Kipling | english : Michaël Krüger's quotes | english : Charles-Ferdinand Ramuz's quotes | english : Michel Bouthot's quotes | français : Citations de Jean Van Hamme | english : Amélie Nothomb's quotes | english : Robert Charbonneau's quotes | français : Citations de Démocrite | english : Francis Picabia's quotes | english : Victor Hugo's quotes | français : Citations de Jean-Paul II | français : Citations de Christian Jacq | english : Jean Van Hamme's quotes | english : Rainer Maria Rilke's quotes | english : Félicité de Lamennais's quotes | français : Citations de André Malraux | english : Marie-Claire Blais's quotes | français : Citations de Daniel Picouly | english : Jacques Deval's quotes | english : Carl Gustav Jung's quotes | english : Jules Barbey d’Aurevilly's quotes | english : James Joyce's quotes | english : Epicure's quotes | english : Gilles Archambault's quotes | english : Pierre Dehaye's quotes | français : Citations de Patrick Sébastien | français : Citations de Charles Dickens | english : Thomas Jefferson's quotes | english : Philippe Geluck's quotes | english : Epictète's quotes | français : Citations de Georges Bernanos | français : Citations de Guy Bedos | english : Bernard Pivot's quotes | english : Boris Tzaprenko's quotes | english : Eschyle's quotes | français : Citations de John Fitzgerald Kennedy | français : Citations de Maurice Toesca | français : Citations de Paulo Coelho | français : Citations de Benjamin Disraeli | français : Citations de Jean de La Bruyère | français : Citations de James Joyce | français : Citations de Madame de Staël | english : Laure Conan's quotes | français : Citations de Aurélien Scholl | english : Anna Gavalda's quotes | français : Citations de Baruch Spinoza | français : Citations de Jacques Pater | english : Jacques Lamarche's quotes | english : Marcel Jouhandeau's quotes | english : Jean-Charles's quotes | français : Citations de Claude Lelouch | français : Citations de Raymond Devos | english : William James's quotes | français : Citations de Gunter Pauli | français : Citations de Colette | english : George Sand's quotes | français : Citations de Gérard Depardieu | français : Citations de Hélène Ouvrard | français : Citations de William James | english : Daniel Picouly's quotes | français : Citations de Frédéric Beigbeder | english : Jean Rostand's quotes | français : Citations de Björk | français : Citations de Stig Dagerman | english : Jacques Attali's quotes | français : Citations de Ambrose Bierce | english : Ninon de Lenclos's quotes | english : Jean Ethier-Blais's quotes | français : Citations de George Sand | english : Maurice Chapelan's quotes | français : Citations de Le curé d'Ars | english : Aldous Huxley's quotes | english : Anthelme Brillat-Savarin's quotes | français : Citations de Oscar Wilde | français : Citations de Mocharrafoddin Saadi | français : Citations de Idriss Aberkane | english : Roland Bacri's quotes | français : Citations de Michel Houellebecq | français : Citations de Jacques Le Goff | français : Citations de Paul Géraldy | english : Hugo Pratt's quotes | english : Alfred de Musset's quotes | english : Samuel Johnson's quotes | français : Citations de François Mauriac | english : Frédéric Beigbeder's quotes | français : Citations de George Bernard Shaw | english : Henrik Ibsen's quotes | english : Fatou Diome's quotes | français : Citations de Michel de Montaigne | français : Citations de Marcel Pagnol | english : Massa Makan Diabaté's quotes | français : Citations de Bernard Arcand | français : Citations de Alfred Jarry | english : Abraham Lincoln's quotes | english : Emmanuel Kant's quotes | english : Saint Thomas d’Aquin's quotes | français : Citations de Anna Gavalda | français : Citations de Armand Salacrou | français : Citations de David Herbert Lawrence | english : Vincent Van Gogh's quotes | english : Jean-Pierre Florian's quotes | français : Citations de Chevalier de Méré | english : Bruno Masure's quotes | français : Citations de George Santayana | english : Térence's quotes | english : Georges Courteline's quotes | english : Jacques de Bourbon Busset's quotes | français : Citations de Gilbert Keith Chesterton | english : Abbé Pierre's quotes | français : Citations de Pierre Desproges | english : Victor-Lévy Beaulieu's quotes | english : Bernard Werber's quotes | français : Citations de Virginia Woolf | français : Citations de François Cavanna | english : Professeur Choron's quotes | english : Jean-François Somain's quotes | français : Citations de Denis Diderot | français : Citations de Jean Anouilh | français : Citations de Jean-Paul Sartre | français : Citations de Bernard Fontenelle | english : Gérard Depardieu's quotes | français : Citations de Marc Gendron | français : Citations de Charles-Augustin Sainte-Beuve | english : Benjamin Franklin's quotes | français : Citations de Marguerite Duras | français : Citations de Esope | english : Esope's quotes | français : Citations de Bouddha | english : Georg Christoph Lichtenberg's quotes | français : Citations de Paul Bourget | english : Jacques Prévert's quotes | english : Alexis de Tocqueville's quotes | français : Citations de Jack London | français : Citations de Ralph Waldo Emerson | english : Morgan Sportès's quotes | english : Denis Guedj's quotes | français : Citations de Quintilien | français : Citations de Jean-Louis Chrétien | english : Charles Trenet's quotes | english : Christian Jacq's quotes | english : Georges Wolinski's quotes | english : Jean-François Kahn's quotes | english : Baruch Spinoza's quotes | english : François Proust's quotes | français : Citations de Francis Bossus | français : Citations de Théophile Gautier | français : Citations de Jean-Paul Richter | français : Citations de Francis Blanche | français : Citations de Jean Giraudoux | english : Marcel Achard's quotes | français : Citations de Maurice Barrès | english : Jean Dutourd's quotes | français : Citations de Alfred de Vigny | français : Citations de Otto von Bismarck | english : Lionel Jospin's quotes | english : Marc-Aurèle's quotes | français : Citations de Jacques Rigaut | english : Alphonse Karr's quotes | english : Léon-Paul Fargue's quotes | français : Citations de Edmond et Jules de Goncourt | français : Citations de Georges Wolinski | english : Raymond Queneau's quotes | français : Citations de Plaute | français : Citations de Didier Raoult | english : Confucius's quotes | english : Ambrose Bierce's quotes | english : Guillaume Apollinaire's quotes | français : Citations de Pindare | english : Louis-Ferdinand Céline's quotes | english : Jean Paulhan's quotes | français : Citations de Stephen King | français : Citations de Antoine de Saint-Exupéry | english : Marie du Deffand's quotes | français : Citations de Jacques Salomé | english : Saint Matthieu's quotes | français : Citations de Michel Berger | english : Ramon Gomez de la Serna's quotes | français : Citations de Emmanuel Kant | english : Virgile's quotes | français : Citations de Destouches | français : Citations de Claude Jasmin | english : Anne Bernard's quotes | français : Citations de Jean-François Somain | english : Dalaï Lama's quotes | english : Cesare Pavese's quotes | english : Henri de Régnier's quotes | english : Ahmadou Kourouma's quotes | english : Marquis de Sade's quotes | français : Citations de Novalis | français : Citations de Jules Renard | français : Citations de Pierre-Jean Vaillard | français : Citations de Friedrich Nietzsche | français : Citations de Henry David Thoreau | français : Citations de Cesare Pavese | english : Ménandre's quotes | english : Hermann Hesse's quotes | français : Citations de Emile de Girardin | english : Jodie Foster's quotes | english : Eugène Labiche's quotes | français : Citations de Xavier Forneret | français : Citations de Léopold Sédar Senghor | français : Citations de Alaa El Aswany | english : Alphonse de Lamartine's quotes | français : Citations de George Gordon, Lord Byron | english : Horace's quotes | français : Citations de Pierre Daninos | français : Citations de Dave Barry | français : Citations de Gaston Bachelard | english : MC Solaar's quotes | english : Stanislaw Jerzy Lec's quotes | english : Virginie Despentes's quotes | english : Richard Francis Burton's quotes | english : Jean Anouilh's quotes | français : Citations de Alphonse de Lamartine | english : Georges Perros's quotes | english : Georges Clemenceau's quotes | english : Noël Mamère's quotes | français : Citations de Albert Einstein | english : Primo LEVI's quotes | english : Serge Uzzan's quotes | français : Citations de Robert Lalonde | english : Krishnamurti's quotes | english : Francesco Alberoni's quotes | english : William Blake's quotes | english : Zhang Xianliang's quotes | english : Lao-Tseu's quotes | français : Citations de Eric-Emmanuel Schmitt | français : Citations de Rabindranàth Tagore | english : Anthony Burgess's quotes | english : Omar Khayyâm's quotes | français : Citations de Carl Gustav Jung | english : Albert Jacquard's quotes | english : Félix Leclerc's quotes | français : Citations de Fatou Diome | français : Citations de Jean le Rond d’Alembert | français : Citations de Saint Matthieu | english : Pierre Corneille's quotes | français : Citations de Yasmina Reza | english : Alfred Capus's quotes | français : Citations de Robert Heinlein | français : Citations de Isaac Newton | english : André Suarès's quotes | english : Jack London's quotes | english : Charles Fourier's quotes | english : Gao Xingjian's quotes | français : Citations de Pierre Doris | english : Paul Carvel's quotes | français : Citations de Charles Trenet | english : Platon's quotes | english : Virginia Woolf's quotes | français : Citations de Alexandre Dumas, fils | français : Citations de Paul Verlaine | français : Citations de Albert Willemetz | english : August Strindberg's quotes | français : Citations de Albert Jacquard | english : Boris Vian's quotes | français : Citations de Marcelle Auclair | english : Héraclite d'Ephèse's quotes | english : Pierre Dac's quotes | français : Citations de Jacques Audiberti | français : Citations de Paul Léautaud | english : Mike Horn's quotes | français : Citations de Bill Watterson | français : Citations de Gustave Flaubert | français : Citations de Jules Barbey d’Aurevilly | english : Marc Levy's quotes | english : Jean de La Bruyère's quotes | english : Johann Friedrich von Schiller's quotes | english : Louis Gauthier's quotes | english : Grégoire Lacroix's quotes | français : Citations de Fénelon | english : Claude Adrien Helvétius's quotes | français : Citations de Charles Baudelaire | english : Henry Miller's quotes | français : Citations de Robert Bresson | english : Henri Lacordaire's quotes | english : Plaute's quotes | français : Citations de Jean Guéhenno | français : Citations de Jean-Jules Richard | français : Citations de Maurice Maeterlinck | français : Citations de René Descartes | français : Citations de Simone Weil | français : Citations de Henri de Régnier | english : Milan Kundera's quotes | english : Louis Pauwels's quotes | français : Citations de Emile Zola | français : Citations de Alain de Botton | français : Citations de Jean O'Neil | english : Robert Bresson's quotes | français : Citations de Marcel Aymé | français : Citations de Eugène Guillevic | français : Citations de Massa Makan Diabaté | français : Citations de Graham Greene | english : Francis Ford Coppola's quotes | français : Citations de Francine Noël | english : Charles de Gaulle's quotes | english : Somerset Maugham's quotes | français : Citations de Marc Augé | français : Citations de Diane de Beausacq | english : Alexander Pope's quotes | english : Jacques Dutronc's quotes | english : Jean-Claude Clari's quotes | français : Citations de Edgar Morin | français : Citations de Pierre Joseph Proudhon | français : Citations de Jean-Christophe Grangé | english : Jean-Jacques Rousseau's quotes | english : Paul Verlaine's quotes | english : Charlotte Savary's quotes | english : Claire Martin's quotes | english : Auguste Detoeuf's quotes | français : Citations de Marguerite Yourcenar | english : Samuel Beckett's quotes | français : Citations de Antoine de Rivarol | english : Scott Adams's quotes | français : Citations de Somerset Maugham | français : Citations de Gustave Le Bon | français : Citations de Prosper Mérimée | english : Jean Gastaldi's quotes | english : Réjean Ducharme's quotes | français : Citations de André Comte-Sponville | english : Pierre Drieu La Rochelle's quotes | français : Citations de Georges Perros | français : Citations de Raymond Queneau | english : Alexandre Pothey's quotes | english : Charline Quarré's quotes | english : Jean-Loup Chiflet's quotes | english : Patrice Van Eersel's quotes | français : Citations de Nicolas Hulot | english : André Comte-Sponville's quotes | français : Citations de Reine Malouin | français : Citations de Léon-Paul Fargue | français : Citations de François Rabelais | english : Jean-Jules Richard's quotes | english : François René de Chateaubriand's quotes | français : Citations de Maxime Gorki | english : Claude Roy's quotes | english : Jean-Jacques Goldman's quotes | english : Alfred Sauvy's quotes | français : Citations de John Milton | français : Citations de Driss Chraïbi | english : Montesquieu's quotes | english : Christian Bobin's quotes | english : Gilbert Cesbron's quotes | english : Jiang Zilong's quotes | français : Citations de Tatanka Yotanka – Sitting Bull | français : Citations de Francis Picabia | français : Citations de Sully Prudhomme | français : Citations de Patrice Van Eersel | français : Citations de Gandhi | english : Diane de Beausacq's quotes | français : Citations de Simone de Beauvoir | français : Citations de Régis Hauser | english : Pierre Karch's quotes | english : André Maurois's quotes | français : Citations de Madeleine Chapsal | english : Luc Fayard's quotes | english : William Faulkner's quotes | english : Lucrèce's quotes | français : Citations de Mario Vargas Llosa | français : Citations de Charline Quarré | english : Gustave Le Bon's quotes | français : Citations de Confucius | français : Citations de Thomas Bernhard | english : Alexandre Dumas's quotes | english : Jean-Marie Gourio's quotes | english : Philippe Bouvard's quotes | français : Citations de Auguste Villiers de l'Isle-Adam | français : Citations de Jean Dutourd | english : Paul Valéry's quotes | english : Nicolas Boileau's quotes | english : Bill Watterson's quotes | english : Destouches's quotes | français : Citations de Michel Audiard | français : Citations de Jacques-Bénigne Bossuet | english : Jean de La Fontaine's quotes | english : Henry Monnier's quotes | english : Jean-Paul Richter's quotes | français : Citations de François René de Chateaubriand | english : Françoise Hardy's quotes | english : Didier Raoult's quotes | english : Mère Teresa's quotes | français : Citations de Christian Bobin | english : Steve Jobs's quotes | français : Citations de Jean Jaurès | english : George Bernard Shaw's quotes | english : Monique Corriveau's quotes | english : Raymond Devos's quotes | français : Citations de François de La Rochefoucauld | english : Hippolyte Taine's quotes | français : Citations de Charles Nodier | english : Franz Kafka's quotes | english : Bernard Grasset's quotes | français : Citations de Léon Tolstoï | english : Charles Nodier's quotes | français : Citations de Jules Verne | français : Citations de Paul Claudel | english : Alexandre Dumas, fils's quotes | français : Citations de André Breton | english : Pierre Perret's quotes | français : Citations de Primo LEVI | english : Pierre Reverdy's quotes | english : Patrick Sébastien's quotes | english : Salvador Dali's quotes | english : Dante's quotes | english : Claude Frisoni's quotes | english : Pierre Daninos's quotes | english : Richard POWERS's quotes | english : Peter Singer's quotes | english : Antoine Blondin's quotes | english : Mao Tsé-Toung's quotes | english : Jean-Marie Adiaffi's quotes | english : J.M.G. Le Clézio's quotes | english : Samuel Butler's quotes | english : Patrick Poivre d'Arvor's quotes | english : Jean-Luc Godard's quotes | français : Citations de Victor-Lévy Beaulieu | english : Etienne de Senancour's quotes | english : Jacques Le Goff's quotes | français : Citations de Philippe Bouvard | français : Citations de Charles de Gaulle | english : Rémy de Gourmont's quotes | français : Citations de Romain Gary | français : Citations de Johann Friedrich von Schiller | français : Citations de Aristophane | français : Citations de Bertolt Brecht | english : Saint Augustin's quotes | english : Albert Sanchez Pinol's quotes | français : Citations de Jean-Pierre Guay | français : Citations de Jérôme Touzalin | français : Citations de Virginie Despentes | english : Antoine de Rivarol's quotes | français : Citations de Daniel Pennac | english : Vladimir Nabokov's quotes | français : Citations de Jean Gastaldi | français : Citations de Winston Churchill | english : Marc Gendron's quotes | english : Chamfort's quotes | english : Georges Duhamel's quotes | english : Pierre de Ronsard's quotes | français : Citations de Dante | english : Jacques Ferron's quotes | français : Citations de Maurice Druon | français : Citations de Jacques Deval | english : Hervé Bazin's quotes | français : Citations de Jean-Loup Chiflet | français : Citations de André Frossard | français : Citations de Jacques Lacan | english : Jean-Paul II's quotes | english : Jean-Jacques Schuhl's quotes | français : Citations de Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais | français : Citations de Pierre Corneille | english : François Bayrou's quotes | français : Citations de Roch Carrier | français : Citations de Kofi Annan | français : Citations de Krishnamurti | english : Maxime Gorki's quotes | français : Citations de Virgile | français : Citations de Vincent Van Gogh | english : François Mauriac's quotes | français : Citations de Arthur Rimbaud | english : Moses Isegawa's quotes | français : Citations de Patrick Timsit | english : Jean d'Ormesson's quotes | english : Emil Michel Cioran's quotes | english : Henri Louis Mencken's quotes | français : Citations de J.M.G. Le Clézio | english : Alfred Jarry's quotes | français : Citations de Edmund Burke | français : Citations de Henri Lacordaire | english : Michelle Guérin's quotes | english : Tatanka Yotanka – Sitting Bull's quotes | français : Citations de Philippe Delerm | français : Citations de Valentin Auwercx | english : Yvan Audouard's quotes | français : Citations de Lao-Tseu | english : Jacques Salomé's quotes | français : Citations de Gotthold Ephraim Lessing | français : Citations de Benjamin Constant | français : Citations de Patrick Besson | français : Citations de René Char | français : Citations de Saint Paul | english : Michel Houellebecq's quotes | français : Citations de Baltasar Gracian y Morales | français : Citations de Victor Hugo | français : Citations de Christine de Suède | english : Yves Beauchemin's quotes | français : Citations de Oliver Wendell Holmes | français : Citations de Michel Bouthot | français : Citations de Anne Bernard | français : Citations de Jean Giono | english : Jean-Pierre Guay's quotes | english : Auguste Villiers de l'Isle-Adam's quotes | english : Andy Warhol's quotes | english : Idriss Aberkane's quotes | english : Novalis's quotes | français : Citations de Alfred de Musset | français : Citations de Jean Rostand | français : Citations de Olivier Lockert | english : François Rabelais's quotes | english : Christophe André's quotes | english : André Mathieu's quotes | english : Valentin Auwercx's quotes | english : Emile Zola's quotes | english : Jacques Rouxel's quotes | english : John Milton's quotes | english : Lautréamont's quotes | français : Citations de Max Jacob | english : George Orwell's quotes |

Adm
Trad Inactive
HideW
Inscrivez-vous en quelques secondes, c'est gratuit !
Votre prénom :
Votre nom :
Votre mail :
Inscription
!
Masquer
Quelque-chose ne va pas..
Vous devez renseigner une adresse mail valide et vos nom et prénom.
Chargement en cours..
sethmessenger.fr
Version Française English Version
Traduction Header
Le français n'est pas votre langue maternelle ? Mes nouvelles gratuites sont à présent également proposées en traduction automatique dans d'autres langues. Choisissez la vôtre ci-dessus ;-)